NOUVELLES

L'armée israélienne poursuit sa campagne d'arrestations en Cisjordanie

23/11/2012 07:28 EST | Actualisé 23/01/2013 05:12 EST

L'armée israélienne a arrêté en Cisjordanie 28 Palestiniens, dont cinq députés du mouvement islamiste Hamas, a-t-on appris vendredi auprès du Hamas dans ce territoire palestinien.

Jeudi, au moins 55 militants palestiniens avaient été arrêtés en Cisjordanie pour "activités terroristes", quelques heures après l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu entre Israël et le mouvement islamiste Hamas à Gaza.

Les 28 personnes arrêtées dans la nuit de jeudi à vendredi étaient toujours en détention vendredi après-midi, selon une source du Hamas qui a requis l'anonymat.

L'armée israélienne a confirmé les arrestations, précisant que quatre parlementaires du mouvement islamiste étaient en détention.

Selon le Hamas, les cinq députés arrêtés sont: Mahmoud al-Ramahi, un influent député du Hamas en Cisjordanie, Fathi Qaraoui, Ryad Radad, Imad Noufel et Bassem Al-Zarir.

M. Ramahi, ancien secrétaire-général du Conseil législatif, le Parlement palestinien, a été détenu à plusieurs reprises par l'armée.

Les arrestations de militants et de députés palestiniens en Cisjordanie sont fréquentes, mais elles se sont multipliées ces derniers jours, avec, en toile de fond, les hostilités qui ont opposé Israël et le Hamas dans la bande de Gaza et au sud d'Israël.

Selon le Club des prisonniers à Ramallah, ce sont plus de 250 Palestiniens qui ont été appréhendés depuis une semaine en Cisjordanie par Israël, pour se "venger" de ses déboires contre les groupes armés de Gaza.

La Cisjordanie a connu depuis une semaine des manifestations parfois violentes de solidarité avec la bande de Gaza.

Deux Palestiniens ont été tués cette semaine par des tirs de l'armée israélienne, l'un à Nabi Saleh (nord de Ramallah), l'autre à Hébron (sud de la Cisjordanie), selon des sources médicales palestiniennes.

Mercredi, près de 70 manifestants ont été blessés dans des heurts avec des soldats israéliens à Hébron et Ramallah, selon le Croissant rouge palestinien.

C'est à Hébron que se sont déroulés les heurts les plus violents, faisant 63 blessés palestiniens. La plupart ont été touchés par des grenades lacrymogènes et une dizaine touchés par des balles caoutchoutées.

Le mouvement islamiste Hamas, en première ligne dans les hostilités avec Israël, est au pouvoir dans la bande de Gaza. Le Fatah, parti dirigeant de l'Autorité palestinienne et rival du Hamas, a lui son QG à Ramallah et exerce son contrôle sur certains secteurs de Cisjordanie.

sy-gde/agr/vl

PLUS:afp