NOUVELLES

Europa League: deux "ultras" de l'AS Roma accusés de tentative de meurtre

23/11/2012 05:13 EST | Actualisé 23/01/2013 05:12 EST

Deux supporteurs "ultras" liés à l'AS Roma sont poursuivis pour tentative de meurtre après l'agression jeudi à Rome de supporteurs anglais avant le match nul de Tottenham en Europa League avec la Lazio (0-0), annonce la presse italienne de vendredi.

Une dizaine de supporteurs de Tottenham ont été blessés, dont un gravement, lors de cette attaque, menée par une cinquantaine de "tifosi" casqués.

Dans un premier temps, l'agression avait été attribuée à des "ultras" de la Lazio.

Mais il est apparu ensuite que deux des supporteurs arrêtés étaient liés à l'équipe rivale de la Lazio à Rome, l'AS Roma, et que l'agression ait pu être fomentée par un groupe d'extrême-droite à tendance antisémite.

Une fraction importante des "tifosi" de la Lazio se réclame de l'extrême droite, et Tottenham est par tradition le "club juif" de Londres.

Selon les journaux, les deux suspects arrêtés, Francesco Ianari, 26 ans, et Mauro Pinnelli, 27 ans, ont été identifiés grâce aux caméras de télésurveillance installées sur la place Campo dei Fiori.

Le téléphone portable d'Ianari a été une "précieuse" pièce à conviction, le montrant en train de monter l'attaque avec un "ultra" de la Lazio, précise le quotidien sportif La Gazzetta dello Sport.

L'un des blessés, Ashley Mills, souffre de blessures à la tête. Admis à l'hopital dans un état grave, il est cependant à présent hors de danger.

Le propriétaire du pub dans lequel les faits se sont produits, Marco Manzi, a raconté que les agresseurs italiens, "extrêmement bien organisés", avaient bloqué la sortie secondaire et utilisé des gaz lacrymogènes.

"Ils ont isolé les Anglais et leur ont lancé des clefs anglaises, des tables, des barres, tout ce qu'ils trouvaient autour d'eux", a-t-il dit.

Le président de la Lazio Claudio Lotito a immédiatement condamné l'attaque, ajoutant qu'il ne ferait pas d'autres commentaires tant que les faits n'auront pas été clairement établis.

Il avait assuré jeudi que "les tifosi de la Lazio n'ont rien à voir" dans cette affaire.

Ce n'est pas la première fois que des supporteurs anglais sont victimes de violences à Rome.

Des fans de Liverpool avaient reçu des coups de couteau après une finale de Coupe d'Europe des clubs contre l'AS Roma en 1984. Depuis, des supporteurs de Liverpool, Middlesbrough et Manchester United ont été attaqués par des "ultras" de l'AS Roma et de la Lazio.

jd/eb/gv

PLUS:afp