NOUVELLES
23/11/2012 03:08 EST | Actualisé 22/01/2013 05:12 EST

Cap-Blanc : des citoyens se plaignent de la présence de substances volatiles dans l'air

La poussière dégagée par les activités du port de Québec cause des problèmes ailleurs que dans le quartier Limoilou. Des résidents du Cap-Blanc se plaignent eux aussi de la présence de substances volatiles dans l'air.

En septembre, des citoyens ont même recueilli une pétition de 200 signatures. Ils ont aussi obtenu la tenue d'une rencontre avec les dirigeants du port de Québec pour discuter de leurs préoccupations.

Jean Therrien, un citoyen qui habite le Cap-Blanc depuis 12 ans, affirme que les problèmes liés à la poussière se sont accentués au fil des ans dans le secteur.

Il déplore l'inaction des ministères de l'Environnement et de la Santé et se pose de sérieuses questions sur leur volonté à poser des gestes. « Est-ce qu'ils font le travail où ben non ils attendent? Quand il y a des choses comme ça ici ou à Beauport, à Limoilou, ils devraient prendre les devants. Ils ne devraient pas attendre après Pierre-Jean-Jacques », dit M. Therrien.

Ce dernier espère que l'épisode de poussière rouge survenu au mois d'octobre dans le secteur de Limoilou et les conséquences que l'incident a eues jusqu'à maintenant trouvera un certain écho dans le quartier du Cap-Blanc.

PLUS: