DIVERTISSEMENT

Unis pour l'action : une leçon de persévérance pour les jeunes (PHOTOS)

22/11/2012 10:55 EST | Actualisé 22/11/2012 11:01 EST
Courtoisie

Le lieutenant-général Roméo Dallaire, la chanteuse Cœur de pirate, le groupe Les Trois Accords et le nageur neuf fois médaillé d’or paralympique Benoit Huot ont transmis un message de solidarité et incité les jeunes à se dépasser et à s’impliquer socialement, mardi, au Théâtre Saint-Denis, à l’occasion du spectacle Unis pour l’action.

Événement-phare de l’organisme Enfants Entraide, un mouvement canadien qui vise à promouvoir l’engagement et la citoyenneté active chez les adolescents, Unis pour l’action en était à sa troisième édition en sol montréalais. 2000 étudiants du secondaire, fébriles et excités, provenant d’un peu partout au Québec, en Ontario et au Nouveau-Brunswick, ont eu la chance de prendre part à la fête, laquelle se voulait une récompense pour les féliciter de leurs initiatives communautaires de la dernière année. Visiblement heureux d’y être, les jeunes invités ont bruyamment accueilli les artistes et les conférenciers qui, pendant quatre heures, se sont relayés sur scène pour échanger avec eux. L’ensemble était animé par Nico Archambault et Isabelle Desjardins.

« Unis pour l’action est une célébration, a précisé Annie Éthier, directrice des opérations d’Enfants Entraide au Québec et à Ottawa. Tous les jeunes qui sont ici ont mérité leur place. Personne ne pouvait acheter de billets. Ils ont gagné en effectuant des actions sociales tant ici qu’à l’international. Ils peuvent, par exemple, avoir fait du bénévolat dans un centre pour personnes âgées, mis sur pied une campagne contre l’intimidation, ou avoir contribué à construire une école avec Enfants Entraide. Les écoles devaient se charger de la logistique du transport et du choix des élèves méritants, mais tout le reste de l’événement leur est offert gratuitement. »

Fière de constater l’engouement des spectateurs pour la cause, Annie Éthier s’est enorgueilli de compter, dans la salle, 80 élèves de la communauté Cri, venus du Nord de la province. Ambitieux, la jeune femme et ses collègues espèrent qu’Unis pour l’action aura éventuellement assez de résonnance au Québec pour pouvoir présenter le tout au Centre Bell dans les prochaines années.

Messages positifs

Que ce soit avec leur musique ou avec leurs discours de motivation, les figures d’ici présentes à Unis pour l’action n’ont pas ménagé les efforts pour stimuler une assistance déjà débordante d’enthousiasme.

« Ces jeunes sont de la génération sans frontières, a fait valoir Roméo Dallaire. Avec la révolution des communications, ils peuvent voir l’humanité et la planète entière. Ils sont donc ouverts sur le monde. Moi, je veux les inspirer à aller se salir les bottines sur le terrain des pays en développement, les pousser à aller voir ce qui se passe chez 80% de l’humanité. Je leur souhaite d’avoir, sous leur lit, une paire de souliers qui a été salie de la terre de ces pays-là. »

Béatrice Martin, alias Cœur de pirate, a de son côté avoué en rigolant qu’à l’adolescence, elle était charmée, surtout esthétiquement, par le style unique de Courtney Love. Or, elle a plus tard eu un coup de cœur pour l’œuvre de Leonard Cohen et de Jacques Brel, et ces derniers, avec leur poésie, l’ont encouragée à aller de l’avant dans son art.

« Quand tu fais de la musique, au début, tu n’arrêtes jamais, a expliqué la jeune femme. Tu fais beaucoup de concerts, tu voyages, tu ne dors pas beaucoup, tu ne vois pas souvent ta famille, mais tu sais que tu fais quelque chose qui en vaut la peine et qui va avoir un impact. Moi, j’ai continué à faire de la musique parce que je voulais rejoindre les gens. »

Simon Proulx, des Trois Accords, a abondé dans le même sens que sa collègue. Ses comparses et lui se sont butés à plusieurs obstacles lorsqu’ils ont choisi de faire de leurs chansons absurdes leur gagne-pain, mais leur détermination a porté ses fruits. C’est cette leçon de persévérance que le jeune homme espérait que le parterre retienne.

« Tous les gens à qui on parlait de notre projet nous disaient que ça n’avait pas rapport et que ça ne marcherait pas, s’est-il remémoré. On a travaillé très fort pour que ça fonctionne, on a pris les choses en main, on s’est bien entourés et on a convaincu tout le monde, les uns après les autres, que c’était possible. Ça nous a demandé deux ou trois ans de labeur. »

« Ça fait plusieurs années que je vais dans les écoles, que je parle aux jeunes, a pour sa part raconté Benoit Huot. J’insiste sur l’importance d’avoir des rêves et des buts dans la vie. Peu importe ce qu’on fait, qu’on veuille devenir musicien, athlète ou journaliste, c’est important d’avoir des rêves, d’y croire et d’y rester accroché. C’est le fondement de la vie, selon moi, d’avoir des objectifs. » Né avec une malformation à la jambe droite, le sportif a participé à quatre reprises aux Jeux paralympiques et a porté le drapeau canadien aux Jeux de Londres, l’été dernier.

Liz Murray, auteure du best-seller From Homeless To Harvard, Robin Wiszowaty, directrice des programmes d’Enfants Entraide au Kenya, Shawn Desman, auteur-compositeur-interprète canadien, Tyler Shaw, gagnant du concours MuchMusic Coca-Cola Covers et quelques autres personnalités au parcours remarquable sont aussi venus adresser un sympathique clin d’œil au public, tout comme les activistes internationaux et fondateurs d’Enfants Entraide, les frères ontariens Marc et Craig Kielburger. Rappelons qu’à l’âge de 12 ans, Craig Kielburger, accompagné de 11 camarades de classe, interpellait par le biais d’une conférence de presse le premier ministre du Canada, Jean Chrétien, pour le sensibiliser aux conditions de vie exécrables des enfants dans les pays du tiers-monde.

Le spectacle Unis pour l’action Montréal 2012 sera diffusé sur les ondes de CTV le samedi 24 novembre, à 19h. Les prochaines moutures de l’événement auront lieu en Saskatchewan (27 février 2013), à Seattle (27 mars 2013) et à Gatineau (29 avril 2013).

Enfants Entraide a par ailleurs lancé une vaste campagne de financement, Unis pour le changement, grâce à laquelle on espère recueillir un maximum de sous afin d’apporter des sources d’eau durables à plus de 100 000 personnes dans des communautés défavorisées aux quatre coins du globe.

Pour faire un don ou en savoir plus sur Enfants Entraide ou sur Unis pour l’action, on consulte le www.enfantsentraide.com, le www.unispourlaction.enfantsentraide.org ou le www.enfantsentraide.com/unispourlechangement.

INOLTRE SU HUFFPOST

Unis pour l'action