NOUVELLES

Un attentat-suicide dans une procession chiite fait 23 morts au Pakistan

22/11/2012 01:56 EST | Actualisé 22/01/2013 05:12 EST

ISLAMABAD - Un attentat-suicide revendiqué par les talibans pakistanais a fait 23 morts et 62 blessés mercredi soir lors d'une procession chiite à Rawalpindi, dans le nord-est du Pakistan, ont annoncé la police et les services de secours jeudi.

Des policiers ont tenté d'intercepter le kamikaze qui se joignait à la procession, mais l'homme est parvenu à leur échapper et à faire sauter ses explosifs, a précisé un responsable de la police, Hasib Shah.

Huit des victimes sont des enfants, a déclaré un responsable des services de secours, Diba Chahnaz.

Plus tôt mercredi, un attentat perpétré devant une mosquée chiite de Karachi, dans le sud du Pakistan, avait fait un mort et 15 blessés.

Un porte-parole des talibans pakistanais, Ahsanullah Ahsan, a revendiqué la responsabilité des attentats de Rawalpindi et de Karachi dans un appel téléphonique à l'Associated Press.

«Nous sommes en guerre avec les chiites concernant la foi. Ce sont des blasphémateurs. Nous continuerons à les attaquer», a-t-il affirmé.

La scission entre les communautés musulmanes sunnite et chiite, qui porte principalement sur la succession du prophète Mahomet, remonte au 7e siècle.

Les musulmans chiites, minoritaires au Pakistan, célèbrent actuellement le mois sacré de Mouharram. Samedi, ils célébreront la fête de l'Achoura, au cours de laquelle les chiites commémorent le martyre de l'imam Hussein, petit-fils de Mahomet, au 7e siècle.

PLUS:pc