NOUVELLES

Soudan: un ex-chef des renseignements interrogé sur le "complot" (responsable)

22/11/2012 06:09 EST | Actualisé 22/01/2013 05:12 EST

Un ancien chef des renseignements soudanais Salah Gosh a été interrogé, mais pas arrêté, sur un "complot contre la sécurité" de l'Etat, déjoué plus tôt selon les services secrets, a déclaré jeudi à l'AFP un haut responsable du parti au pouvoir.

"Je ne pense pas qu'il s'agisse d'une arrestation (...) Ils l'ont appelé pour avoir des informations, parce que c'est l'ancien chef des renseignements", a déclaré Rabbie Abdelatti Ebaid, du Parti du congrès national (NCP), en parlant de Salah Gosh.

Peu avant, les services de renseignement avaient annoncé avoir déjoué "un complot" contre la sécurité du pays, parlant de l'implication de membres de l'armée et de l'opposition.

Selon M. Ebaid, les services de sécurité tentaient d'obtenir des informations claires sur ce complot.

"Jusqu'ici, je ne pense pas que l'information soit claire", a affirmé M. Ebaid. "Je ne pense pas qu'il s'agit d'un coup" d'Etat, a-t-il ajouté.

Salah Abdallah, connu sous le nom de Salah Gosh, avait dirigé les services de renseignement dans les années 1990 avant d'être remplacé par son adjoint, le général Mohamed Atta al-Moula, en août 2009.

Il était alors devenu conseiller du président Omar el-Béchir sur les questions de sécurité avant son limogeage l'an dernier. Il poussait pour un dialogue avec l'opposition politique.

En tant que chef des renseignements, il avait, après les attentats du 11-Septembre, renforcé la coopération entre les services soudanais et la CIA.

it/feb/vl

PLUS:afp