Les 330 employés de Bombardier à La Pocatière ont rejeté dans une proportion de 89,6 % la dernière offre patronale lors d'une assemblée générale qui s'est tenue mercredi soir. Les négociations achoppent sur un point : la sous-traitance.

Les syndiqués ont pris plus de cinq heures pour étudier la dernière offre proposée par leur employeur. « Oui, on est satisfait du résultat puis on va continuer le combat. On ne lâchera pas », a lancé un travailleur.

Concernant la sous-traitance, le syndicat accuse Bombardier de ne pas respecter une lettre d'entente signée à ce sujet en février 2010.

« On n'a pas rien contre la sous-traitance, mais qui ramène notre monde et qu'ils fassent fonctionner nos machines à 100% », a indiqué le président du Syndicat des employés de Bombardier de La Pocatière, Mario Lévesque.

Malgré le refus de l'offre globale et finale de Bombardier, les syndiqués souhaitent retourner à la table de négociation le plus rapidement possible. « Comme on dit à l'employeur, on ne veut pas perdre notre temps. On veut que ça avance », a expliqué Mario Lévesque.

Les employés de La Pocatière sont en grève depuis le 1er novembre.