Huffpost Canada Quebec qc

Budget 2013: Montréal s'inquiète des compressions dans les infrastructures

Publication: Mis à jour:
MICHAEL APPLEBAUM
PC

Montréal se sent une fois de plus larguée par Québec. Le maire par intérim Michael Applebaum et les partis d'opposition déplorent le peu de mesures pour la métropole dans le budget Marceau.

Le maire s'inquiète notamment de l'impact qu'aura la réduction de 1,5 milliard de dollars par année dans le Plan québécois des infrastructures.

« Il y a une baisse de 10,5 à 12 milliards de dollars. Avec l'Union des municipalités du Québec, on a demandé une hausse de 2 milliards, il y a donc un grand manque à gagner, surtout à Montréal. Une grande partie de ces investissements viennent ici », a-t-il déclaré mardi soir, à l'Hôtel de Ville.

Il a cependant ajouté qu'il était prématuré d'indiquer si des projets seront touchés par ces coupes. Le nouveau maire se réjouit par ailleurs de différentes mesures comme le fonds de 200 millions de dollars pour l'électrification des transports.

« On va continuer de travailler avec Québec pour s'assurer qu'il comprend les besoins des citoyens et citoyennes de Montréal. On veut s'assurer d'avoir notre juste part. Québec va toujours mieux fonctionner quand la métropole est forte », a décrété le maire.

Le premier parti de l'opposition à l'Hôtel de Ville, Vision Montréal, a aussi décrié l'absence de Montréal dans le budget Marceau.

« Aucun plan mobilisateur n'est prévu pour Montréal dans le budget », a dit la chef de l'opposition, Louise Harel. « Il y a pourtant urgence d'agir, ajoute Mme Harel, alors que Montréal a d'énormes défis à relever entre autres en matière de transport collectif, de rétention des familles et d'intégration à l'emploi de nouveaux arrivants. »

Le chef de Projet Montréal est aussi inquiet des compressions au programme des infrastructures.

« Nous ne savons toujours pas si la révision des projets d'infrastructures affectera les grands projets de maintien des actifs et de développement du transport en commun. De plus, nous ignorons quels projets routiers seront affectés et si ceux-ci seront révisés pour donner la juste place au transport en commun, notamment dans le projet de l'échangeur Turcot, a déclaré Richard Bergeron.

Pour sa part, le président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Michel Leblanc, bien que satisfait du budget, est préoccupé par le peu de mesures économiques pour Montréal.

« On ne retrouve pas dans ce budget des actions précises qui donneraient suite au discours de Madame Marois à la Chambre de commerce il y a deux semaines. On s'attend à ce que vendredi, lorsque le ministre Marceau viendra à la Chambre de commerce, il précisera comment le gouvernement du Québec va s'assurer que Montréal retrouve son rôle de locomotive économique du Québec. »

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Les faits saillants du 1er budget Marceau
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Budget infrastructure cuts worry Montreal mayor

Budget: Applebaum critique le manque d'investissement en infrastructure