Huffpost Canada Quebec qc

L'Histoire de Pi, une aventure spirituelle de haute voltige (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
LIFE OF PI
Zabmag

Adapté de L'Histoire de Pi, roman philosophico-spirituel de Yann Martel, gagnant en 2001 du prestigieux Booker Prize, le film éponyme de Ang Lee (Brokeback Mountain, Tigre et dragon) donne vie à l'incroyable péripétie d'un jeune Indien perdu en haute mer avec pour seule compagnie un terrible tigre.

Depuis plus de dix ans, les studios Fox cherchaient désespérément le réalisateur qui serait capable de mettre sur écran les angoisses existentielles de Pi, le personnage principal du livre de l'auteur québécois. De grands noms y sont passés. De Night Shyamalan à Alfonso Cuarón en passant par le Français Jean-Pierre Jeunet, mais personne ne semblait vraiment prêt au défi. C'est finalement Ang Lee qui a pris les rênes de cette mégaproduction en y insufflant une dimension psychologique fouillée.

Le scénariste David Magee (Finding Neverland) a tenu à respecter la structure originale du roman. Divisée en trois parties, la première raconte en condensé la quête spirituelle d'un jeune indien dans son Pondichéry natal. L'enfant subit quotidiennement les railleries de ses camarades de classe parce qu'il possède le nom étrange de Piscine Molitor Patel. L'enfant trouve toutefois un réconfort auprès des animaux du zoo que possèdent ses parents et cultive surtout une curiosité envers un étrange tigre royal prénommé Richard Parker, en référence à celui qui l'a capturé.

Pourtant, le jeune homme (interprété par Suraj Sharma, un nouveau venu particulièrement talentueux) réussi à faire de son patronyme une force en raccourcissant son nom en Pi référence au symbole mathématique grec π. Le cinéaste filme avec une certaine légèreté et non sans humour cette période de l'enfance qui met en lumière la débrouillardise et la naïveté de Pi, déjà fasciné déjà par les grandes religions de son pays.

Dans la deuxième partie, plus grave, la famille de Pi décide quelques années plus tard de quitter l'Inde avec tous les animaux du zoo pour aller s'établir à Winnipeg. Durant la traversée en mer, ses parents et son frère meurent avec l'équipage dans le naufrage du cargo japonais qui devait les mener au Canada. Dès lors et pendant 227 jours, on suit l'éprouvante survie du jeune homme sur un canot de secours où il s'est réfugié avec à son bord des rescapés à quatre pattes : un orang-outang, un zèbre, une hyène et le fameux tigre Richard Parker qui ne tardera pas à ne faire qu'une bouchée des autres bêtes sauvages.

Aidé d'effets numériques en 3D à couper le souffle, Ang Lee filme ici les scènes les plus impressionnantes de son œuvre comme le naufrage qui marque les esprits par son intensité dramatique ou l'envolée hors des flots de ces milliers de poissons-volants sur la surface miroitante d'une mer assagie. Malgré les souffrances du pauvre Pi qui doit se démener pour ne pas être englouti par les profondeurs de l'océan pacifique, on est séduit par la relation ambiguë qu'il doit entretenir avec le félin affamé.

Dans ces conditions où les lois de la nature deviennent dorénavant les seules qui priment, les deux rescapés - l'homme et la bête - en viennent, malgré tout, à trouver une façon de coexister. Et leur relation devient de plus en plus étroite alors que la mort semble inévitable. Le film prend alors une voie philosophique : devant la fin ultime, le prédateur et l'homme peuvent-ils s'entendre au point de se consoler et de diminuer leur agonie et leurs souffrances ? L'animal peut-il faire preuve de compassion ? A-t-il une âme ? Un passage onirique d'une force dramatique exceptionnelle.

Seul bémol au tableau, la troisième et dernière partie. Le dénouement de l'histoire est expédié un peu trop à la va-vite et c'est dommage, puisque c'est quand même là qu'on apprend que les mésaventures de Pi peuvent se comprendre de différents points de vue. Sans en dévoiler les secrets, on aurait apprécié plus de profondeur, au lieu de cela, le film se termine dans les bons sentiments un tantinet mièvres comme si le réalisateur n'avait pas su entretenir cette part de rêve vécue quelques minutes plus tôt sur les vagues de l'océan.

Life of Pi - 20th Century Fox - 125 minutes - Sortie en salles le 21 novembre 2012 - États-Unis.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
L’Histoire de Pi
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Histoire de Pi sort en salles

L'Odyssée de Pi projeté dans une piscine parisienne

L'histoire de Pi 3D