Trudeau veut vendre le pétrole canadien en Asie, mais sans Northern Gateway

Publication: Mis à jour:
JUSTIN TRUDEAU
Justin Trudeau. | Getty Images

CALGARY - Le candidat à la chefferie du Parti libéral Justin Trudeau s'est dit en faveur de l'exportation de pétrole canadien vers l'Asie — à condition que ce ne soit pas via le controversé projet d'oléoduc de Northern Gateway.

Lors d'une visite à Calgary mardi, M. Trudeau a réitéré ses inquiétudes entourant le projet proposé par Enbridge Inc. Ce dernier ne plaît pas aux groupes autochtones puisqu'il traverserait certains territoires fragiles sur le plan environnemental.

Il soutient qu'il existe d'autres options pour les exportateurs de pétrole afin d'atteindre la côte Ouest.

Kinder Morgan prévoit l'expansion de son oléoduc à travers les Rocheuses afin d'atteindre les Basses-Terres de la Colombie-Britannique, même si ce projet fait aussi face à des critiques.

M. Trudeau s'est aussi dit en faveur de l'achat de Nexen Inc. (TSX:NXY) par l'entreprise nationale de la Chine pour plusieurs milliards de dollars.

Il croit que les investissements étrangers créent des emplois au Canada et que la vente de Nexen solidifierait les relations avec la Chine, deuxième puissance économique mondiale.

M. Trudeau était de passage à Calgary afin d'appuyer le candidat Harvey Locke dans sa campagne dans Calgary-Centre, où se tiendront des élections partielles.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Le style non-conventionnel de Justin Trudeau
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction