NEW YORK, États-Unis - Les Américains avalent trop de calories en buvant des boissons gazeuses. Mais qu'en est-il de l'alcool? En fait, les adultes obtiennent environ autant de calories vides en buvant de l'alcool que du côté des boissons gazeuses, a découvert une étude gouvernementale.

Les boissons gazeuses et autres boissons sucrées — qui sont la cible des campagnes de santé publique contre l'obésité —, sont la source d'environ 6 pour cent des calories consommées en moyenne par les adultes. Les boissons alcoolisées, elles, représentent environ 5 pour cent des calories, a découvert la nouvelle étude.

«Nous nous sommes concentrés sur les boissons sucrées. Il s'agit de quelque chose de nouveau», a déclaré Cynthia Ogden, l'une des auteurs de l'étude. Mme Ogden est une épidémiologiste travaillant au Center for Disease Control and Prevention (CDC), qui a publié les conclusions du rapport jeudi.

Selon les chercheurs gouvernementaux, ces conclusions doivent être examinées avec attention puisqu'à l'instar des boissons gazeuses, l'alcool contient lui aussi bien peu de nutriments, mais beaucoup de calories.

Selon une organisation de producteurs de boissons alcoolisées, il n'y a cependant pas lieu de s'inquiéter.

«Cette recherche démontre que la très forte majorité des adultes boivent de façon modérée», affirme par voie de communiqué Lisa Hawkins, une porte-parole du Distilled Drinks Council.

L'étude du CDC est basée sur des entrevues réalisées auprès de plus de 11 000 adultes américains, de 2007 à 2010. Les participants se sont fait poser de nombreuses questions sur ce qu'ils ont mangé et bu au cours des dernières 24 heures.

La recherche a entre autres permis de découvrir qu'à tous les jours, environ un tiers des hommes et un cinquième des femmes consomment des calories provenant de la bière, du vin ou de la liqueur.

Chez les hommes la quantité de calories ingérées avec de l'alcool atteignait 150 par jour, ou l'équivalent d'une canette de Budweiser.

Pour la femme, il s'agit plus tôt de 50 calories, ou environ un demi-verre de vin.

Les hommes étaient d'ailleurs plus intéressés par la bière, alors que les femmes n'avaient pas vraiment de boisson alcoolisée préférée.

Il n'existait pas, enfin, de différences raciales ou ethniques dans la moyenne des calories avalées en consommant de l'alcool. Il existait toutefois une différence en fonction de la catégorie d'âge, les jeunes adultes en consommant davantage.

À titre d'information, une canette de 350 ml de Coca-Cola régulier compte 140 calories, soit un peu moins qu'une canette de Budweiser de taille régulière. Un verre de vin normal contient environ 100 calories.

En septembre, la ville de New York a approuvé une mesure sans précédent pour s'attaquer aux boissons gazeuses de grande taille, soit celles plus grandes qu'un demi-litre. La mesure entrera en vigueur en mars et interdit la vente de boissons de cette taille dans les restaurants, les cafétérias et les comptoirs alimentaires.

Les responsables new-yorkais devraient-ils commencer à s'attaquer aux bières de grand format ou aux margaritas géantes?

Il n'existe aucun plan en ce sens, ont indiqué des responsables municipaux de la santé, ajoutant par voie de communiqué que si des études démontrent que les boissons sucrées «sont un facteur-clé de l'épidémie d'obésité», ce n'est pas le cas pour l'alcool.

Des responsables de la santé devraient penser à mettre en place des politiques pour limiter la quantité d'alcool consommée, mais le fait que New York se concentre sur les boissons gazeuses est approprié, a déclaré Margo Wootan, la directrice de la politique nutritionnelle pour le Center for Science in the Public Interest, un groupe d'intérêt en matière de santé publique.

Les boissons gazeuses et sucrées sont le problème le plus important, particulièrement lorsqu'il est question des enfants; elles sont la première source de calories dans la structure nutritionnelle américaine, a-t-elle dit.

«À New York, il était intelligent de débuter avec les boissons sucrées. Attendons de voir comment cela va se passer, et pensons ensuite aux autres étapes», a-t-elle déclaré.

Mme Wootan a toutefois déploré le fait que l'administration Obama envisageait d'exempter les boissons alcoolisées des propositions de normes fédérales qui obligeraient les menus de restaurants à indiquer le nombre de calories des plats.

Cela pourrait créer un scénario complexe où, par exemple, il serait possible de connaître le nombre de calories d'un thé glacé aux framboises, tandis que cela ne serait pas le cas pour un Long Island Iced Tea, qui contient de l'alcool, et environ quatre fois plus de calories. «Cela donnerait la mauvaise information aux gens», estime Mme Wootan.