Des journalistes et photographes reçoivent des récompenses au congrès de la FPJQ (TWITTER)

Publication: Mis à jour:
JOURNAUX
(Shutterstock) | Shutterstock

SAINT-SAUVEUR, Qc - Les journalistes Yves Boisvert, du quotidien La Presse, Jean-François Lépine, de la Société Radio-Canada, et Michaël Nguyen, du Journal de Montréal, ont été récompensés samedi dans le cadre du congrès annuel de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), tenu à Saint-Sauveur.

MM. Boisvert et Lépine ont respectivement mérité les prix Jules-Fournier et Raymond-Charette, des honneurs octroyés par le Conseil supérieur de la langue française (CSLF). De son côté, M. Nguyen s'est vu remettre la bourse Arthur-Prévost, qui honore un journaliste prometteur de la relève.

Le prix Jules-Fournier est décerné annuellement à un journaliste de la presse écrite en reconnaissance de la qualité de ses écrits.

«M. Boisvert a su se démarquer par son écriture vivante et efficace, qui allie la maîtrise du français et le style journalistique. Sa voix singulière, qui s'impose au Québec, et son habileté à décrire des événements humains avec rythme et style ont également convaincu les membres du jury», précise le communiqué du CSLF.

Détenteur d'un certificat en études françaises et d'un baccalauréat en droit de l'Université de Montréal, M. Boisvert travaille à La Presse depuis 1988, où il est chroniqueur depuis 2000. Il a également remporté deux prix canadiens de journalisme, en 2005 et 2009, en plus du prix Judith-Jasmin en 2009.

Quant au prix Raymond-Charette, il est décerné à un journaliste de la presse électronique pour sa contribution exemplaire à la diffusion d'un français de qualité.

«Les membres du jury ont décerné ce prix à M. Lépine pour son rôle de modèle dans l'utilisation d'un français québécois soutenu. Ils voulaient également souligner la constante qualité de son français, qu'il intervienne à titre d'animateur, de reporter ou d'analyste», fait valoir le CSLF.

M. Lépine est détenteur de deux baccalauréats, d'un certificat en journalisme et d'une maîtrise en science politique. Après avoir commencé sa carrière à la radio de Radio-Canada en 1971, il est passé à la télévision de Radio-Canada en 1978, comme journaliste au bureau parlementaire de Québec puis comme correspondant à l'étranger, à Pékin, à Paris et à Jérusalem. Il a par la suite animé les émissions Enjeux, Le Point et Zone libre, et est à la barre d'Une heure sur terre depuis 2007.

Récompensé par la FPJQ, Michaël Nguyen a impressionné le jury «par son instinct, son aplomb et son ardeur au travail».

Journaliste depuis deux ans à peine, Michaël Nguyen a déjà quelques primeurs à son actif, en plus d'avoir gagné le respect de ses confrères au Palais de justice, selon Marie-Hélène Proulx et Benoîte Labrosse, qui formaient le jury.

Ces trois récompenses sont accompagnées de bourses de 2000$.

Prix Judith-Jasmin

Des équipes de reporters de la Société Radio-Canada ont par ailleurs remporté cinq des prestigieux prix Judith-Jasmin décernés samedi dans le cadre du congrès de la FPJQ.

Le Grand prix Judith-Jasmin est notamment allé au tandem formé de Josée Dupuis et Pier Gagné pour «Le côté noir de l'or blanc», un reportage portant sur l'histoire de l'amiante au Québec et diffusé à l'émission Enquête.

Radio-Canada a aussi mérité des prix Judith-Jasmin dans les catégories Enquête (Marie-Maude Denis et Sonia Desmarais), Grand reportage (Pasquale Turbide et Catherine Varga), Nouvelles — Médias nationaux (Anne Panasuk et Luc Tremblay) ainsi que Nouvelles — Médias régionaux (Maude Montembeault).

Des prix Judith-Jasmin ont aussi été remis à Marie-Andrée Chouinard, dans la catégorie Opinion, pour un éditorial collectif publié dans Le Devoir; à Stéphanie Grammond, de La Presse, dans la catégorie Journalisme de service; et à Noémi Mercier, de l'Actualité, dans la catégorie Entrevue et portrait.

La soirée a aussi été le théâtre de la remise des prix Antoine-Désilets qui visent à récompenser les meilleures photos de presse en 2012. Les vainqueurs ont été Jacques Nadeau, du Devoir, (catégorie Nouvelles), Benoit Pelosse, du Journal de Montréal, (Portrait), Olivier Pontbriand, de La Presse (Photoreportage), Olivier Jean, de Reuters (Sports), et Alain Roberge, de La Presse (Vie quotidienne).

Marie-Ève Maheu et Simon Coutu, de Radio-Canada, ont été honorés dans la catégorie Multimédia, tandis que le prix de la Relève est allé à la pigiste Anne Gauthier.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Les journalistes sur Twitter durant le congrès de la FPJQ
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction