Barack Obama rend visite aux sinistrés de Sandy à New York

Publication: Mis à jour:
OBAMA SANDY
none

Le président américain Barack Obama a exprimé jeudi le soutien de l'Etat fédéral aux sinistrés de Sandy et s'est dit optimiste sur la reconstruction des zones dévastées, en visitant un des quartiers de New York les plus touchés par l'ouragan meurtrier il y a 17 jours.

M. Obama, pour sa deuxième visite dans la région sur laquelle s'est abattue la tempête géante le 29 octobre, a répété que les autorités fédérales "ser(aient) là jusqu'à la fin de la reconstruction" et a chargé son secrétaire au Logement, Shaun Donovan, de la coordination de ces opérations à long terme.

A Staten Island, l'un des quartiers de New York frappés de plein fouet par Sandy et où 23 personnes ont perdu la vie, M. Obama a rencontré les parents de deux petits garçons emportés par la montée des eaux sous les yeux de leur mère. Leurs corps avaient ensuite été retrouvés dans un marécage.

"Evidemment, je leur ai dit à quel point j'avais le coeur brisé par ce qui leur est arrivé", a expliqué M. Obama lors d'une courte intervention à Staten Island (sud de New York), aux côtés du maire de la ville Michael Bloomberg et du gouverneur de l'Etat, Andrew Cuomo.

Mais de ce drame, M. Obama a aussi voulu retenir le fait qu'un policier de New York avait pris soin des parents et "est resté depuis auprès d'eux pour les soutenir".

"Cela me donne confiance dans le fait que nous allons réussir à reconstruire. Je suis très fier de vous, les habitants de New York. Vous êtes des durs à cuire, vous reprenez le dessus, tout comme les Etats-Unis reprennent toujours le dessus. Ce sera vrai cette fois encore", a-t-il assuré.

Avant d'arriver à Staten Island, M. Obama avait survolé en hélicoptère le secteur des Rockaways, dans le sud du quartier du Queens, lui aussi sinistré par le vent et la montée des eaux. De nombreux foyers y restent privés d'électricité et de chauffage.

A Staten Island, M. Obama a aussi inspecté un centre provisoire mis en place par l'agence fédérale de gestion des crises (FEMA) pour venir en aide aux sinistrés et déplacés.

Le président devait rentrer en milieu d'après-midi à Washington, après ce premier voyage hors de la région de la capitale fédérale depuis sa réélection le 6 novembre.

Fin octobre et début novembre, le président avait interrompu sa campagne électorale pendant quatre jours pour gérer la crise née de l'arrivée de la tempête géante, qui a fait plus de 110 morts au total en Amérique du Nord, dont 43 à New York selon un dernier bilan.

Il s'était rendu dans le New Jersey (est), au sud de New York, passant l'après-midi du 31 octobre à inspecter les dégâts et à réconforter les déplacés en compagnie du gouverneur républicain de l'Etat, Chris Christie.

M. Cuomo a demandé lundi une aide fédérale exceptionnelle de 30 milliards de dollars pour aider à la reconstruction dans son Etat, en qualifiant ce cyclone de "cataclysmique".

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Les destructions après Sandy, vues du ciel
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction