Les jeunes Français de 18 à 35 ans se ruent vers le Québec (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
MONTREAL
(Shutterstock) | Shutterstock

PARIS - On savait les jeunes Français attirés par le Québec, mais cela commence à ressembler à une véritable «ruée».

Le succès spectaculaire de la dernière édition du Programme Vacances Travail (PVT) vient de confirmer ce phénomène. Ce programme, fruit d'une entente de réciprocité entre Paris et Ottawa, permet à des Français de 18 à 35 ans de passer un an au Canada et d'y travailler, sans autres formalités.

Cette année, le programme a donné lieu à une véritable course pour le précieux visa. En jeu, il y avait 6750 PVT, mais près de 30 000 Français se sont mis sur les rangs, en ligne ou par écrit. Résultat de cet engouement: 50 heures seulement après l'ouverture des inscriptions le 7 novembre à l'ambassade du Canada à Paris, tous les PVT avaient été épuisés. Il avait fallu 12 jours pour écouler le même quota l'année dernière.

Des permis semblables sont offerts en Argentine, en Australie ou encore au Japon, mais le PVT Canada apparaît comme un des plus convoités. «C'est sans doute celui qui fait le plus parler!», rappelle le site spécialisé PVTistes.

Même si Vancouver ou Toronto attirent bon nombre de jeunes Français, c'est au Québec que finissent la très grande majorité d'entre eux, estime-t-on. Le phénomène est visible à l'oeil nu. Il suffit de tendre l'oreille dans un bistrot parisien pour entendre des jeunes rêver à voix haute d'un départ pour le Québec, où les horizons leur semblent moins bouchés et les choses plus faciles qu'en France, avec ses blocages, ses lourdeurs, ses hiérarchies.

Cette semaine, le grand téléjournal de 20 heures sur France 2 a d'ailleurs consacré un grand reportage à cette tendance, évoquant même une «ruée des Français».

«Le nombre de jeunes Français qui souhaitent s'installer au Québec est en train de s'envoler», a noté le présentateur David Pujadas, en soulignant que la crise économique et le chômage n'étaient pas seuls en cause. «Il y aussi le choix d'une société différente et de confiance», a-t-il ajouté.

Le reportage suivait deux jeunes femmes, une pâtissière de 27 ans profitant du PVT et une étudiante. On apprenait qu'elles avaient toutes deux trouvé un travail du premier coup, après des entretiens d'embauche de quelques minutes, sans être «pistonnées» ni «pluguées», comme a dit l'une d'elles.

France 2 a rappelé au passage à ses millions de spectateurs que le Québec devra combler, d'ici 2020, 1,5 million d'emplois. De quoi donner bien des idées aux jeunes Français. Ils sont déjà 10 000 à tenter leur chance en terre québécoise chaque année, un chiffre qui croît de dix pour cent par an.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
25 raisons pour lesquelles on aime le Québec
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction