INTERNATIONAL

BP condamnée à payer «la plus grosse amende pénale de l'histoire américaine»

15/11/2012 11:08 EST | Actualisé 15/01/2013 05:12 EST
AP
FILE - In this April 21, 2010 file photo provided by the U.S. Coast Guard, fire boat response crews spray water on the blazing remnants of BP's Deepwater Horizon offshore oil rig. BP agreed late Friday March 2, 2012 to settle lawsuits brought by more than 100,000 fishermen who lost work, cleanup workers who got sick and others who claimed harm from the oil giant's 2010 Gulf of Mexico disaster, the worst offshore oil spill in the nation's history. The momentous settlement will have no cap to compensate the plaintiffs, though BP PLC estimated it would have to pay out about $7.8 billion, making it one of the largest class-action settlements ever. After the Exxon Valdez disaster in 1989, the company ultimately settled with the U.S. government for $1 billion, which would be about $1.8 billion today. (AP Photo/US Coast Guard, File)

Le géant britannique du pétrole BP a annoncé jeudi qu'il allait payer plus de 4,5 milliards de dollars d'amende aux autorités américaines dans le cadre de l'accord à l'amiable passé pour régler une partie du dossier de la marée noire du golfe du Mexique.

C'est "la plus grosse amende pénale de l'histoire américaine", a indiqué à l'AFP une source proche du dossier à Washington. Mais BP a déjà provisionné le montant nécessaire pour couvrir le paiement de cette amende.

Le contenu de cet accord sans-précédent sera dévoilé à La Nouvelle-Orléans par le ministre américain de la Justice Eric Holder, à 19H00 GMT lors d'une conférence de presse, a annoncé le ministère.

Le groupe pétrolier a d'ores-et-déjà annoncé dans un communiqué qu'il plaidait "coupable" des accusations de faute professionnelle ou de négligences liées aux onze morts lors de l'explosion de la plateforme Deepwater Horizon dans le golfe du Mexique en avril 2010, une catastrophe écologique qui a failli lui coûter son existence.

"Nous tous chez BP regrettons profondément la perte tragique de vies causée par l'accident de Deepwater Horizon ainsi que l'impact de la marée noire sur la région côtière du Golfe", a déclaré le directeur général de BP, Bob Dudley.

"Le montant total de l'accord est d'environ 4,5 milliards de dollars avec des paiements étalés sur une période de six ans", a indiqué BP.

Dans le détail, BP va payer 4 milliards de dollars au ministère américain de la justice (DOJ) en échange de l'abandon des poursuites pénales fédérales et 525 millions de dollars à l'autorité boursière américaine (SEC).

Cette amende record dépasse les 1,3 milliard de dollars versés en 2009 par le laboratoire pharmaceutique Pfizer pour solder des litiges sur ses pratiques commerciales concernant un anti-inflammatoire.

centaines de millions de litres de brut dans le golfe du Mexique

----------------------------------------------------------------

BP, qui a déjà provisionné 38,1 milliards de dollars dans cette affaire, va passer une provision supplémentaire de 3,85 milliards pour couvrir le paiement de cette amende.

Le groupe a déjà vendu pour plus de 35 milliards de dollars d'actifs à ce jour, sur un objectif de 38 milliards, pour faire face à ces conséquences financières, ce qui signifie qu'il pourra absorber sans trop de difficultés cette nouvelle provision.

Cet accord ne concerne toutefois pas certaines poursuites civiles fédérales, privées ou émanant de certains Etats contre lesquelles BP indique qu'il va "continuer à se défendre vigoureusement".

A la Bourse de Londres, BP prenait 0,70% à 428,75 pence vers 15H00 GMT.

L'explosion le 20 avril 2010 de Deepwater Horizon, à 80 kilomètres au large de La Nouvelle-Orléans dans le sud des Etats-Unis, avait fait onze morts et répandu des centaines de millions de litres de brut dans le golfe du Mexique jusqu'à la fermeture du puits quatre mois plus tard.

BP avait déjà conclu un accord à l'amiable de 7,8 milliards de dollars avec des victimes de la marée noire mais n'avait pour l'instant pas encore réglé ses comptes avec les autorités américaines. Le groupe s'était engagé dans une course contre la montre pour trouver un accord dans ce dossier hautement politique aux Etats-Unis avant l'ouverture de son procès, prévue pour la fin février 2013.

Le propriétaire de la plateforme, le suisse Transocean, tente pour sa part de négocier un accord amiable distinct de 1,5 milliard de dollars pour solder des poursuites aux Etats-Unis.

La catastrophe a durablement terni l'image de BP aux Etats-Unis. Mais BP, qui a annoncé fin octobre un relèvement du dividende versé à ses actionnaires, semble avoir retrouvé la confiance deux ans et demi après l'explosion.

INOLTRE SU HUFFPOST

Gulf Oil Spill-- Looking Back