NOUVELLES

USA: la Fed envisage d'augmenter ses rachats d'actifs au début de 2013

14/11/2012 02:34 EST | Actualisé 14/01/2013 05:12 EST

La banque centrale des Etats-Unis (Fed) envisage d'augmenter ses opérations de rachats de titres sur les marchés à partir du début de l'année prochaine, selon les minutes de son dernier Comité de politique monétaire (FOMC) publiées mercredi.

"Un certain nombre de participants" à cette réunion ayant eu lieu les 23 et 24 octobre, "ont indiqué que des rachats d'actifs supplémentaires seraient probablement justifiés l'année prochaine après la fin du programme d'augmentation de maturité afin d'obtenir une amélioration substantielle du marché du travail, indique ce document.

Lancé en septembre 2011, ce programme, par lequel la Fed augmente la maturité moyenne de son portefeuille de titres en troquant sur les marchés des obligations du Trésor américain à court ou moyen terme contre des titres similaires arrivant à échéance des années plus tard doit, s'achever le 31 décembre.

L'idée défendue dans les minutes serait de compenser, pour tout ou partie, l'effet que la fin de ce programme aura sur le niveau des taux d'intérêt à long terme (que ledit programme contribue à maintenir à des niveaux historiquement faibles) en augmentant le nouveau programme de rachats nets de titres lancé par le FOMC en septembre et que la Fed a promis de continuer tant que la perspective du marché du travail "ne s'améliore pas nettement".

"De ce point de vue, indique le compte-rendu du dernier FOMC, deux ou trois participants ont fait remarquer qu'il serait probablement utile de préciser la gamme d'indicateurs qui seraient pris en compte pour évaluer la perspective du marché du travail".

Mais "d'une manière générale, les participants sont convenus que, pour déterminer la taille, le rythme et la nature des achats supplémentaires qui conviendront, il leur faudrait évaluer soigneusement l'efficacité de ces rachats en matière de renforcement de l'activité économique, et considérer les risques potentiels et les coûts de tels achats".

mj/sl/rap

PLUS:afp