NOUVELLES

Le Sénat français adopte la «taxe Nutella» afin de lutter contre l'obésité

14/11/2012 04:42 EST | Actualisé 14/01/2013 05:12 EST

PARIS - Le gouvernement français a commencé par s'en prendre aux riches. Voilà maintenant qu'il s'attaque au Nutella.

Malgré le tollé général qui s'est élevé à la défense de la tartinade au chocolat et aux noisettes chère aux Français, le Sénat a adopté mercredi un amendement visant à tripler la taxe sur l'huile de palme et d'autres huiles végétales, afin de lutter contre l'obésité.

Si elle est mise en place, la «taxe Nutella» affectera tout produit alimentaire comportant l'une de ces huiles et rapportera quelque 51 millions $ US à l'État.

La mesure fait partie d'un vaste projet de loi sur le système national de soins de santé, et elle vise à inciter les fabricants à utiliser des alternatives jugées meilleures pour la santé.

Toutefois, Frédéric Thil, directeur général en France de Ferrero, qui produit la tartinade, a affirmé au quotidien Le Parisien que la recette du Nutella ne serait pas modifiée.

L'Assemblée nationale, chambre basse du Parlement français, doit encore se prononcer sur la mesure.

PLUS:pc