Huffpost Canada Quebec qc

Gaza: plus de 20 raids israéliens, sept Palestiniens tués et 45 blessés (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
GAZA
AP

Sept Palestiniens ont été tués mercredi à Gaza, dont le chef des opérations militaires du Hamas, Ahmad Jaabari, dans plus de 20 raids aériens israéliens sur le territoire palestinien, selon le dernier bilan du mouvement Hamas, au pouvoir à Gaza.

Outre Ahmad Jaabari et son garde du corps, Mohammed al-Hams, trois autres Palestiniens ont été tués à l'est de la ville de Gaza et deux autres à Beit Lahya, dans le nord du territoire, a précisé le ministre de la Santé du Hamas.

Parmi les morts, figurent deux enfants, a ajouté le ministre Mufid Mukhalalati, lors d'une conférence de presse télévisée à l'hôpital Al-Chifa de la ville de Gaza.

Au moins 45 autres Palestiniens ont été blessés, dont au moins deux grièvement, a précisé le porte-parole des services de santé du Hamas, Achraf al-Qoudra.

"L'occupant israélien a effectué plus de 20 frappes aériennes sur des sites et des QG des forces de police et de sécurité dans la bande de Gaza. Jusqu'à présent six personnes ont été tuées, dont le commandant Ahmad Jaabari", a déclaré à l'AFP un porte-parole du ministère, Islam Chahwane.

De son côté, l'armée israélienne a indiqué que sa marine avait ouvert le feu sur des cibles dans le territoire palestinien.

Les bombardements se poursuivaient dans la soirée, sur fond de sirènes d'ambulance et de camions de pompiers, et de scènes chaotiques dans des hôpitaux, selon les correspondants de l'AFP à Gaza. La télévision du Hamas a montré des bâtiments détruits.

Les hôpitaux et les centres médicaux ont été placés en état d'alerte dans tout le territoire palestinien.

Au moins sept roquettes tirées de Gaza se sont abattues sur le territoire israélien depuis l'assassinat du chef militaire du Hamas, sans faire de blessé ni de dégât majeur, a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police israélienne Micky Rosenfeld. Treize autres roquettes ont été interceptées par le système de défense anti-missile "Iron Dome".

Dans un communiqué, l'armée israélienne a indiqué avoir visé des "sites (de lancement) de roquettes de longue portée (plus de 40 kilomètres) opérés par le Hamas", estimant avoir porté "un coup significatif à la capacité de lancer des roquettes et aux entrepôts de munitions" du Hamas et d'autres groupes armés de la bande de Gaza.

Ces frappes interviennent au lendemain d'une journée d'accalmie, après trois jours d'affrontements pendant lesquels sept Palestiniens, quatre civils et trois combattants, avaient été tués, et huit Israéliens, dont quatre soldats, blessés.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Israeli Strike Hits Gaza
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction