TÉHÉRAN, Iran - Le procureur général d'Iran a confirmé pour la première fois, lundi, la mort du blogueur Sattar Behesti, survenue la semaine dernière alors qu'il se trouvait en détention, selon l'agence de presse semi-officielle Mehr.

Des blessures étaient visibles sur cinq endroits de son corps, a dit le procureur Gholam Hossein Mohseni Ejehi à l'agence Mehr. Une copie d'une lettre de plainte signée par le blogueur, accusant la personne qui l'a interrogé, a été retrouvée par les autorités, selon le procureur.

Le département d'État américain et une association de défense de la liberté de la presse ont demandé une enquête pour cette «mort suspecte».

Sattar Behesti était détenu depuis le 31 octobre pour des allégations de cyber-crimes. Le président de la magistrature iranienne a demandé l'ouverture d'une enquête pour déterminer les circonstances de sa mort.

Des dizaines de blogueurs et de journalistes ont été arrêtés ces dernière années en Iran dans un contexte de répression contre les dissidents.