NOUVELLES

Les parents d'un reporter américain disparu en Syrie réclament sa libération

12/11/2012 08:50 EST | Actualisé 12/01/2013 05:12 EST

Les parents du journaliste américain Austin Tice, disparu en Syrie depuis le 13 août, ont affirmé être sans nouvelles de leur fils depuis cette date, réclamant sa libération lors d'une conférence de presse lundi à Beyrouth.

Mark et Debra Tice ont affirmé n'avoir été contactés par aucun ravisseur en près de trois mois et tout ignorer du sort du journaliste indépendant de 31 ans qui collaborait notamment avec le Washington Post.

"Nous demandons à ceux qui détiennent Austin de bien le traiter, d'assurer sa sécurité et de nous le rendre le plus vite possible", a déclaré Mark Tice, affirmant n'avoir aucune indication sur l'identité des ravisseurs de son fils.

"Nous avons été en contact directement et indirectement avec des gens du gouvernement syrien. Ils nous ont indiqué qu'ils ne savaient pas où était Austin", a-t-il précisé.

Le journaliste, probablement entre les mains du régime de Damas selon Washington, était apparu fin septembre entouré d'hommes scandant "Allah Akbar" sur une vidéo diffusée sur internet et intitulée "Austin Tice toujours vivant". Aucune information n'avait pu être tirée de cet enregistrement de piètre qualité.

Ancien Marine en Afghanistan et en Irak, M. Tice est arrivé en mai en Syrie, entré depuis la Turquie, mais sans visa, une pratique courante chez les journalistes couvrant le conflit, selon le Washington Post. Après avoir voyagé avec des rebelles, il a rallié en août Damas, d'où on a perdu sa trace.

Selon ses parents, il aurait été enlevé dans la ville de Daraya, proche de Damas.

Dix journalistes ont été tués depuis le début en mars 2011 d'une révolte devenue conflit armé en Syrie, dont cinq étrangers, selon Reporters Sans Frontières.

am/sbh/sw

PLUS:afp