NOUVELLES

Grand Prix de Valence - Pedrosa, solide vice-champion du monde

11/11/2012 12:48 EST | Actualisé 11/01/2013 05:12 EST

L'Espagnol Dani Pedrosa (Honda) a signé dimanche au Grand Prix de Valence son septième succès de la saison en MotoGP, faisant ainsi mieux que le champion du monde Jorge Lorenzo (Yamaha) et le nouveau retraité Casey Stoner.

Lorenzo aurait également pu inscrire une septième victoire pour fêter son nouveau titre s'il n'avait chuté lourdement un peu avant la mi-course en tentant de prendre un tour à la CRT du Britannique James Ellison (Aprilia). Sortant de la trajectoire, le Majorquin a roulé sur une partie humide de la piste ce qui l'a complètement désarçonné.

Retombant sur la tête et le dos, un peu groggy, il a laissé le champ libre à Pedrosa, qui avait fait montre de toute sa rapidité lors des qualifications en effaçant des tablettes le record de la piste du nonuple champion du monde Valentino Rossi, vieux de six ans.

Avec ce succès, Pedrosa termine à 18 points de Lorenzo au Championnat du monde et démontre que sans son erreur de Phillip Island au Grand Prix d'Australie, il aurait été en passe de remporter son premier titre mondial dans la catégorie reine.

Ce succès de prestige, devant ses supporteurs, laissent augurer de beaux succès pour le Catalan la saison prochaine, en l'absence de son coéquipier Casey Stoner qui quitte la scène sur un nouveau podium tant en course qu'au classement général, avec cinq victoires.

L'Australien, qui n'a pas révélé exactement ce qu'il comptait faire de son temps libre au cours des années à venir -- "les tâches ménagères ne m"effraient pas" a-t-il confié récemment --, a révélé avoir "perdu tout respect" pour le sport motocycliste. A 27 ans, le double champion du monde 2007-2011 souhaite rester auprès de sa femme et de sa fille de 9 mois.

Parmi les derniers tours de pistes effectués dimanche, ceux de Valentino Rossi sur une Ducati n'occasionneront pas beaucoup de regrets tellement les résultats du tandem (3 podiums et aucune victoire en deux ans) auront été décevants aussi bien pour le pilote que pour ses encore nombreux supporteurs.

Sixième du classement général final 2012 et septième en 2011, Rossi a choisi de revenir l'an prochain chez Yamaha comme deuxième pilote auprès de son ancien ennemi intime, Jorge Lorenzo. Une cohabitation qui pourrait être de nouveau houleuse, comme celle qui attend Pedrosa avec Marc Marquez.

Le jeune Espagnol a fait un festival dimanche en Moto2 en partant du fond de la grille -- à la suite d'une sanction pour conduite dangereuse aux essais infligée par la direction de course vendredi -- pour ensuite doubler 32 concurrents et vaincre sur ses terres alors qu'il est champion du monde de la catégorie depuis 15 jours.

Dans ce contexte, son arrivée en MotoGP au guidon de la moto de Stoner inquiète bon nombre de pilotes chevronnés.

En Moto3, signe qui pourrait laisser songeur Pedrosa, le Britannique Danny Kent (KTM) a soufflé la victoire dans le dernier virage à son coéquipier Sandro Cortese, champion du monde depuis la Malaisie et qui souhaitait probablement finir lui aussi la saison en beauté...

syd/chc

PLUS:afp