Huffpost Canada Quebec qc

GAMIQ 2012: Et les gagnants sont... (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
DALES HAWERCHUCK
Les Dales Hawerchuck lors du GAMIQ, le 11 novembre 2012. (Crédit photo: Jean-François Cyr) | Jean-Francois Cyr

Montréal – Le 7e Gala Alternatif de la Musique Indépendante du Québec (le GAMIQ, cette rencontre qui s’adresse à une très grande partie des créateurs québécois) dévoilait ses récipiendaires, dimanche soir, au Théâtre Plaza. Parmi les 18 récompenses, Lisa Leblanc s’est avérée la grande gagnante avec trois prix.

Animée par domlebo et mise en musique par la Ligue d’improvisation musicale de Montréal, le gala s’est déroulé dans la convivialité à un rythme effréné, devant une salle surchargée. D’entrée de jeu, le coloré maître de cérémonie a spécifié que cette rencontre honorait le professionnalisme de l’industrie musicale québécoise tout en se démarquant des autres célébrations traditionnelles.

« Il y a des anglos, des francos dans les mêmes catégories, tout comme des métaleux et des violoneux… Tous les talents d’ici se rencontrent sans discrimination dans un gala qui célèbre la chanson faite autrement, pas nécessairement pour plaire à un marché. »

La très populaire Acadienne Lisa Leblanc, qui a remporté le prix découverte de l’année à l’ADISQ, est repartie avec trois récompenses durant la soirée : artiste de l’année, chanson de l’année (Aujourd’hui, ma vie c’est d’la marde) et révélation de l’année.

L’album rock de l’année (Le tour du chapeau) a été décerné au groupe Dales Hawerchuck. « La diffusion et les ventes sont difficiles. Ce n’est jamais mauvais de recevoir un prix, parce ça rassemble et on se fait davantage découvrir. On sait qu’on ne vit pas d’amour et d’eau fraîche. C’est vraiment encourageant », a affirmé en entrevue le chanteur Sylvain Séguin.

« Continuer le plaisir »

Peu de temps après, le groupe Avec pas d’casque s’est mérité l’album folk de l’année ainsi que le prix du meilleur auteur-compositeur. « Le syndrôme de l’imposture est toujours présent, mais il est moindre. On fait de la musique avec plaisir et on est vraiment content qu’elle puisse se répandre. Notre façon de dire merci sera de continuer et de sortir, par exemple, un long EP de sept chansons quelque part en hiver », raconte le chanteur Stéphane Lafleur.

Le collectif Alaclair ensemble a quant à lui mis la main sur l’album hip hop de l’année. L’album métal de l’année a été décerné à Anonymus pour son opus État brute. Du côté de l’album électro de l’année, Artiste of the Year a remporté son pari. « On ne pensait pas gagner, honnêtement. C’est la cerise sur le sundae d’une année difficile. On a travaillé vraiment fort. Je tenais à être ici, a lancé David Richard du duo électro-groove fondé avec Camille Jacques.

Le jeune groupe Canailles, réputé pour sa fougueuse énergie sur les planches, a reçu une belle tape dans le dos grâce à la qualité de son spectacle Manger du bois.

Le jury a par ailleurs tenu bon de souligner le travail des Gaspésiennes Stéphanie et Mélanie (Les soeurs Boulay) pour leur album en leur offrant le prix Nouvel artiste au plus grand potentiel.

Une mention a aussi été décernée à Philippe B. pour le meilleur vidéoclip de l’année. « J’aime beaucoup le clip, qui est une belle forme d’art, a dit Philippe B., qui en est à sa troisième récompense GAMIQ en carrière. Je suis surtout content pour mes collaborateurs. Mon seul mérite cette fois-ci est le laisser-aller. J’ai choisi la chanson pour le tournage et c’est presque tout. Gabriel Poirier-Galarneau (le réalisateur) partira avec le trophée ce soir. »

« Le bon rythme »

BP Black Piranha, Cheesecake Ninja, Les Sœurs Boulay, Ponctuation, Robert Nelson & Kaytranada, Rouge Pompier, Saxsyndrum et Solids ont notamment offert une prestation au cours du gala.

Durant toute la soirée, des questions inusitées et rocambolesques auront été posées aux récipiendaires. Assis sur un divan rouge, sur la scène, l’animateur a par exemple tenté de savoir quel était le truc pour un bon album. Nicolas Moussette de répondre à la blague que « tout repose dans un bon drum ! »

Mentionnons que la principale restriction pour participer au GAMIQ (exception faite pour ceux qui ont obtenu une nomination ou un prix au cours de cette année-ci) est de ne pas avoir fait partie d’aucune sélection antérieure de l’ADISQ.

Les organisateurs du GAMIQ tiennent à souligner que tous les lauréats ont été déterminés par des jurys spécialisés formés de journalistes (journaux, radios, TV, web) et de programmateurs de salles de spectacles et de festivals en provenance de partout au Québec, tant anglophones que francophones. Le vote du public a de son côté composé 50% du pointage final des catégories Artiste de l’année, Spectacle de l’année, Chanson de l’année, Vidéoclip de l’année, Révélation de l’année et Nouvel artiste au plus grand potentiel.

Liste des lauréats du GAMIQ 2012

Artiste de l’année présentée par Artisti
Lisa LeBlanc

Auteur-compositeur de l’année présentée par la SOCAN
Avec pas d’casque

Spectacle de l’année
Canailles

Chanson de l’année
Lisa LeBlanc – Aujourd’hui, ma vie c’est d’la marde
(Écrite et composée par Lisa LeBlanc)

Vidéoclip de l’année
Philippe B – Petite leçon de ténèbres
(Réalisé par GPG)

Révélation de l’année présentée par BRBR
Lisa LeBlanc

Nouvel artiste au plus grand potentiel présentée par CIBL
Les Sœurs Boulay

Album Country de l’année
Canailles – Manger du bois

Album Électro de l’année
aRTIST oF tHE yEAR – uP yOURS

Album Expérimental de l’année
Yamantaka // Sonic Titan – Yt // St

Album Folk de l’année
Avec pas d’casque – Astronomie

Album Hip-Hop de l’année
Alaclair Ensemble – Musique Bas-Canadienne d’Aujourd’hui

Album Indie Rock de l’année
Half Moon Run – Dark Eyes

Album Métal de l’année
Anonymus – État brute

Album Pop de l’année
Grimes – Visions

Album Punk de l’année
Duchess Says – In a Fung DAY T!

Album Rock de l’année
Les Dales Hawerchuk – Le tour du chapeau

Album World de l’année
Afrodizz – From Outer Space

À lire aussi sur le HuffPost Québec

GAMIQ 2012
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Filed by Myriam Lefebvre