NOUVELLES

Tournées - Des Springboks sans génie battent de pâles Irlandais à Dublin

10/11/2012 03:12 EST | Actualisé 10/01/2013 05:12 EST

Menée 12-3 à la mi-temps, l'Afrique du Sud a renversé la vapeur en deuxième période face à une équipe d'Irlande diminuée pour l'emporter difficilement 16-12 samedi à Dublin, lors du premier match de leur tournée d'automne de rugby.

"On a fait une première mi-temps absolument horrible. En deuxième mi-temps, on a su simplement garder le ballon et pousser les Irlandais à la faute", commentait à la BBC le demi de mêlée sud-africain Ruan Pienaar, auteur du seul essai d'un test-match de piètre qualité.

Au coup d'envoi, spectateurs et téléspectateurs découvraient avec stupéfaction que les Irlandais étaient assez inexplicablement vêtus en vert sombre et qu'on confondait les maillots des deux équipes.

Les Springboks, seulement 3e du dernier Four nations, balbutiaient leur rugby et étaient extrêmement pénalisés dans le jeu au sol par l'arbitre Wayne Barnes.

Jonathan Sexton, plutôt en réussite, meublait le score pour les Irlandais avec quatre pénalités (6, 11, 21, 31). L'ouvreur sud-africain Pat Lambie, peu à son aise dans le jeu, répliquait à la 17e.

Au cours d'une première mi-temps très médiocre, où 17 pénalités ont été sifflées, le seul fait notable a peut-être été ce plaquage à l'épaule de l'ailier Pietersen sur le 3e ligne Henry qui créait une échauffourée. L'arbitre anglais excluait logiquement l'ailier sud-africain pour dix minutes (32).

L'Irlande trop diminuée

-----------------------

Au retour des vestiaires, les Springboks parvenaient enfin à tenir un peu le ballon et pratiquaient le rugby physique et direct qui est la marque de fabrique du jeu prôné par leur entraîneur Heyneke Meyer.

Sur un ballon porté, le capitaine irlandais Jamie Heaslip récoltait un carton jaune (43). Après un temps fort près de la ligne, Pienaar se faufilait sous les poteaux et permettait aux Boks de recoller (12-10, 45).

Dans le sillage d'une mêlée redevenue dominatrice, les Sud-Africains passaient devant grâce à un but de Lambie (12-13, 53).

Cette Irlande-là, décimée par les blessures de ses meilleurs joueurs Brian O'Driscoll, Paul O'Connell, Rob Kearney, Sean O'Brien et Stephen Ferris, était trop diminuée pour se procurer la moindre occasion d'essai durant toute la rencontre.

Une 3e pénalité de Lambie (12-16, 70) permettait aux Sud-Africains de se prémunir d'un drop ou d'une pénalité loitaine.

Les Irlandais, qui avaient remporté trois de leurs quatre dernières confrontations contre les Springboks, ont pu constater que certaines doublures sont loin du niveau des titulaires.

bm/es

PLUS:afp