NOUVELLES
09/11/2012 10:04 EST | Actualisé 09/01/2013 05:12 EST

Wall Street hésite à l'ouverture, inquiète pour le budget américain

Wall Street hésitait vendredi peu après l'ouverture, plombée par des craintes sur un étranglement du budget fédéral susceptible de faire replonger l'économie américaine en récession, et par la situation en zone euro: le Dow Jones cédait 0,19% mais le Nasdaq prenait 0,02%.

Vers 13H50 GMT, le Dow Jones Industrial Average reculait de 24,73 points à 12.786,59 points, tandis que le Nasdaq, à dominante technologique, avançait de 0,55 point à 2.896,13 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 glissait de 0,10% (-1,41 point) à 1.376,10 points.

Wall Street s'était repliée jeudi à un niveau plus vu depuis la fin juillet, de bons chiffres américains échouant à retenir l'attention des courtiers emportés par un puissant mouvement de vente: le Dow Jones avait abandonné 0,94% à 12.811,32 points, et le Nasdaq 1,42%, à 2.895,58 points.

Le marché américain "continue de digérer l'élection (présidentielle) américaine mardi et tente de jauger les chances d'un accord au Congrès sur la question du +mur budgétaire+", a noté Fred Dickson, de DA Davidson, en référence à cet ensemble de hausses d'impôts et de baisses des dépenses publiques qui menace, faute d'accord politique sur un plan de réduction de la dette, de faire retomber l'économie du pays en récession.

Le président Barack Obama doit s'exprimer à 13H05 (18H05 GMT) sur l'économie et la dette.

Ces craintes "font passer au second plan des indicateurs économiques encoyrageants en Chine", ont relevé de leur côté les experts de la maison de courtage Charles Schwab, alors que s'est ouvert jeudi le 18e congrès du Parti communiste chinois (PCC), qui doit désigner de nouveaux dirigeants.

La production industrielle et les ventes au détail ont progressé en octobre, tandis que l'inflation a ralenti, ce qui permet, selon les experts, d'envisager une politique monétaire accommodante.

En outre, pour ces analystes, "le malaise de la zone euro continue à plomber le marché, (...) alors qu'une décision sur le versement d'un prochain prêt à la la Grèce, reste encore incertaine".

Le marché obligataire avançait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans baissait à 1,618% contre 1,632% jeudi, et celui à 30 ans à 2,762% contre 2,769%.

ppa/sl/mdm

PLUS:afp