États-Unis: 20% des jeunes nés séropositifs l'ignorent avant le premier rapport sexuel

Publication: Mis à jour:
LOVE
shutterstock

Environ 20% des jeunes nés séropositifs aux Etats-Unis l'ignorent au moment de leur premier rapport sexuel, selon une étude financée par les Instituts nationaux de la Santé (NIH) publiée vendredi.

Cette recherche, parue dans la revue Clinical Infectious Diseases, révèle aussi que la plupart de ceux qui savent être infectés par le VIH, le virus responsable du Sida, ne le disent pas à leur partenaire sexuel(le) avant d'avoir une relation quand ces derniers leur posent la question.

Enfin, la grande majorité de ces jeunes séropositifs reconnaissent avoir eu des relations sexuelles sans utiliser de préservatif.

"Les résultats de notre étude montrent que ces jeunes se comportent sexuellement exactement comme ceux qui sont séronégatifs", relève le Dr Rohan Hazra, du NIH (National Institutes of Health), principal auteur de cette recherche.

"Toutefois, vu leur séropositivité, c'est extrêmement important pour les services de santé, les conseillers d'éducation et les familles d'insister auprès de ces jeunes sur les pratiques sexuelles sûres, sur le fait de prendre régulièrement des antirétroviraux et de révéler son infection par le VIH aux partenaires sexuels potentiels", ajoute-t-elle dans un communiqué.

L'étude, qui a porté sur 330 séropositifs de 10 à 18 ans soumis à un questionnaire, est la première aussi étendue à se pencher sur les comportements sexuels des jeunes séropositifs dont l'infection a été transmise par leur mère.

Près de 10.000 personnes aux Etats-Unis sont nées séropositives, selon les Centres fédéraux américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

En moyenne, les participants de l'étude ont eu leur premier rapport sexuel à 14 ans et un tiers ont indiqué avoir révélé leur séropositivité à leur premier partenaire.

Les chercheurs ont également constaté que 62% des jeunes séropositifs sexuellement actifs ont indiqué avoir eu au moins un rapport sans préservatif.

La recherche montre enfin que les jeunes séropositifs qui ne prennent pas leurs antirétroviraux régulièrement initient davantage des activités sexuelles que ceux les prenant régulièrement.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Divorce des parents: les profs disent tout!
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Quelle sexualité pour les séropositifs - Doctissimo

Troubles sexuels - Des séropositifs aux yeux bandés - Article - Arcat ...

Le VIH et les rapports sexuels - Aidsmap

USA: 20% des jeunes nés séropositifs l'ignorent avant le 1er rapport ...

Partner : une étude sur l'intérêt préventif du traitement dans les ...