NOUVELLES
09/11/2012 12:33 EST | Actualisé 09/01/2013 05:12 EST

Moins de bateaux qu'en 2008

Il y avait 30 bateaux au départ en 2008. L'édition 2012 du tour du monde à la voile en solitaire Vendée Globe, qui commence samedi, verra 20 bateaux s'élancer des côtes françaises.

Pour cette septième édition de la célèbre course, 20 skippers seulement prendront la mer, en raison du contexte économique actuel qui pèse sur la voile. Les bateaux sont de plus en plus technologiques et leur construction coûte de plus en plus cher.

Plusieurs candidats ont dû renoncer à y participer, notamment la navigatrice française Anne Liardet qui n'a pas trouvé assez de commanditaires.

Il n'y aura donc qu'une femme dans la course, la Britannique Samantha Davies (Savéol), 4e lors de l'édition de 2008, contre 19 hommes, dont 12 skippers français.

Les favoris sont les Français Armel Le Cléac'h (Banque Populaire), 2e de l'édition 2008, Vincent Riou (PRB), vainqueur en 2004, Marc Guillemot (Safran), 3e en 2008, Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 3), 6e en 2004.

« C'est toujours flatteur de se retrouver en tête de liste, mais ce qui va se passer sur l'eau est loin de ce qui est écrit au départ, a expliqué Le Cléac'h sur le site Web du Vendée Globe. Je connais la concurrence, je connais les favoris, ceux qui sont très bien préparés. »

Leur feront la lutte les Britanniques Mike Golding (Gamesa) et Alex Thomson (Hugo Boss), les Suisses Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat) et Dominique Wavre (Mirabaud), l'Espagnol Javier Sanso (Acciona 100% EcoPowered), le Franco-Italien Alessandro Di Benedetto (Team Plastique) et le Polonais Zbigniew Gutkowski (Energa).

« Trois mois c'est long, et si on n'a que la victoire pour se motiver sur trois mois, c'est un peu compliqué, a estimé Riou. J'ai de bonnes cartes en main pour jouer la victoire, mais la course est longue de 40 000 km et ce n'est pas rien. »

Samantha Davies fait partie des skippers qui pourraient créer la surprise. Sa 4e position en 2008 la rend « dangereuse » aux yeux des favoris.

Le Français Michel Desjoyaux qui s'était imposé en 2008 avec le record de l'épreuve (84 jours, 3 heures et 9 minutes) ne défendra pas son record cette fois.

PLUS: