NOUVELLES
09/11/2012 11:03 EST | Actualisé 09/01/2013 05:12 EST

Législatives au Koweït: fin de la période d'enregistrement des candidats

L'enregistrement des candidats aux élections législatives anticipées du Koweït s'est terminé vendredi, l'opposition boycottant dans son intégralité le processus électoral pour protester contre un amendement controversé de la loi électorale.

"Pas un seul membre de l'opposition ne s'est inscrit. C'est un succès important pour les opposants", a affirmé Talal al-Katshi, le directeur d'un institut privé d'analyse politique, Etijahat Studies Center.

Au total, 387 candidats, dont 15 femmes, se sont inscrits pour participer aux élections parlementaires.

Seuls dix membres de l'ancien Parlement de 50 députés élus en février se sont portés candidats pour ces élections anticipées du 1er décembre.

Ce Parlement avait été dissout le 20 juin sur une décision sans précédent de la Cour constitutionnelle qui avait déclenché une importante crise politique dans le riche pays pétrolier du Golfe.

"Le prochain Parlement sera entièrement favorable au gouvernement, inefficace et sans réels pouvoirs" a pronostiqué M. Kashti.

L'opposition, composée d'islamistes, de nationalistes et de libéraux, estime que l'amendement pourrait favoriser une manipulation des résultats des élections.

Elle a assuré qu'elle poursuivrait ses manifestations "pacifiques" jusqu'à ce qu'il ait été retiré, annonçant d'ores et déjà un nouveau rassemblement dimanche.

Quelque 150 manifestants et 24 policiers ont été blessés durant trois manifestations de masse organisées ces deux dernières semaines.

oh/ak/tg/sw

PLUS:afp