NOUVELLES
09/11/2012 12:02 EST | Actualisé 09/01/2013 05:12 EST

L'exode des Syriens

La recrudescence des combats qui opposent en Syrie l'armée du président Bachar al-Assad et les rebelles et l'intensification des raids de l'aviation ont accru l'exode des Syriens, dont 2,5 millions (près de 12% de la population) sont déplacés à l'intérieur du pays selon le Croissant rouge syrien, soit plus du double de l'estimation de l'ONU.

Le Haut commissariat des Nations unies aux réfugiés (HCR) a indiqué mardi que les responsables du Croissant rouge syrien "utilisent le chiffre de 2,5 millions. Cela pourrait être plus". "Pour le moment, nous en restons au chiffre de 1,2 million", a précisé un responsable du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha), tout en admettant qu'il s'agit d'un chiffre "très prudent".

Le nombre de réfugiés à l'extérieur, enregistrés par l'ONU, a dépassé les 400.000 la semaine dernière et pourrait atteindre 700.000 début 2013. L'ONU envisage maintenant que 4 millions de Syriens à l'intérieur et à l'extérieur auront besoin d'aide en 2013.

Des milliers de Syriens franchissent chaque jour la frontière vers la Turquie, le Liban, la Jordanie ou l'Irak pour fuir les violences qui ont déjà fait plus de 37.000 morts, selon une ONG syrienne.

TURQUIE

Le 9 novembre, le HCR a indiqué avoir comptabilisé environ 9.000 arrivées en 24 heures dans ce pays, portant à plus de 120.000 le nombre des réfugiés enregistrés après près de vingt mois de guerre civile.

Par ailleurs, plusieurs dizaines d'officiers, dont de nombreux généraux, se sont réfugiés dans le pays.

Les réfugiés syriens sont accueillis dans plusieurs camps du Sud-Est anatolien, limitrophe avec la Syrie.

Après avoir longtemps soutenu le régime d'Assad, le gouvernement turc a pris fait et cause pour les rebelles et appelle au départ du président syrien. La Turquie a renforcé son dispositif de sécurité à sa frontière après la mort de cinq villageois turcs début octobre par la chute d'un obus syrien et l'artillerie turque riposte depuis à toute chute d'obus sur son territoire.

JORDANIE

La Jordanie accueille près de 230.000 réfugiés syriens, dont 100.000 sont enregistrés auprès du HCR, selon des chiffres fournis le 12 novembre par un responsable jordanien.

Plus de 42.400 d'entre eux sont installés dans le camp de Zaatari, situé dans la province de Mafraq, à 85 km au nord d'Amman. Ouvert en juillet, ce camp a connu plusieurs manifestations de réfugiés qui dénonçaient leurs conditions de vie.

Les autorités ont récemment annoncé leur volonté d'établir un nouveau camp pour faire face au flux constant de Syriens.

LIBAN

Le HCR a annoncé le 23 octobre que le nombre des réfugiés syriens avait franchi la barre des 100.000.

Les Syriens fuyant leur pays ne vivent pas dans des camps, mais sont intégrés aux communautés locales, selon la porte-parole de l'agence onusienne, qui a précisé que beaucoup doivent encore être enregistrés comme réfugiés. Ce qui signifie que le nombre des réfugiés pourrait être encore bien supérieur.

IRAK

Au total, plus de 25.500 réfugiés syriens sont enregistrés en Irak, tandis que près de 11.000 autres attendent de l'être (chiffres de septembre 2012).

acm/bc/vl

PLUS:afp