INSOLITE - Tiens tiens, et si j'essayais le test de grossesse de ma copine? s'est demandé, pour blaguer, un garçon. Quelle dût être sa surprise lorsqu'il découvrit que le test était... positif ! Mais l'histoire, qui jusqu'ici pourrait juste s'apparenter à une drôle d'anecdote pour faire marrer tous ses potes, ne s'est pas arrêtée là, et a pris un tournant médical assez effrayant.

Après avoir effectué le test, un ami de l'homme en question en a réalisé un "rage comic" (une petite bande-dessinée) qu'il a postée sur Reddit sous son pseudonyme de CappnPoopdeck :

Mais en plus de faire rire, ce post a suscité aussi quelques mises en garde : "Si c'est vrai, alors tu devrais te faire faire dépister pour le cancer des testicules. sérieusement. Tape le dans Google", a par exemple prévenu dit l'un d'entre eux.

Il n'avait pas tort : les tests de grossesse fonctionnent en relevant la quantité d'hormone gonadotrophine chorionique ( hCG) dans l'urine. Or, un certain nombre de cancers des testicules produisent exactement la même hormone, comme l'explique le cancérologue Mark Pomerantz à la chaîne ABC dans ce sujet ci-dessous (en anglais) : "Il y a très peu de choses dans le corps qui produisent de la beta hCG, et le cancer des testicules en fait partie".

Heureusement, tout est bien qui finit bien dans cette histoire. Car l'ami de l'homme au test de grossesse a posté une suite à sa bande-dessinée, en expliquant qu'à la suite des nombeux commentaires alarmistes, son ami était allé chez le docteur qui lui avait effectivement trouvé une petite tumeur, dans le testicule droit. La tumeur était très petite, et sans conséquence pour la vie future de l'intéressé, mais s'il n'y avait pas eu cette blague de potache, on peut présumer que l'homme aurait eu de grandes chances de perdre son organe.