NOUVELLES
08/11/2012 10:07 EST | Actualisé 08/01/2013 05:12 EST

Wall Street ouvre en légère hausse, porté par l'emploi américain

La Bourse de New York démarrait en légère hausse jeudi, après avoir enregistré la veille sa plus forte chute de l'année, portée notamment par de bons chiffres sur l'emploi aux Etats-Unis: le Dow Jones progressait de 0,34% et le Nasdaq de 0,40%.

Vers 14H45, le Dow Jones Industrial Average avançait de 44,58 points à 12.977,31 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 11,61 points à 2.948,90 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 progressait de 0,45% (+6,31 points) à 1.400,84 points.

Wall Street avait été minée mercredi par l'anxiété des investisseurs face aux problèmes budgétaires qui se profilent aux Etats-Unis après la réélection du président démocrate Barack Obama: le Dow Jones avait chuté de 2,36%, son plongeon le plus important depuis le 9 novembre 2011, et le Nasdaq de 2,48%.

Les indices rebondissaient jeudi à l'ouverture, se remettant après "une gueule de bois d'après-élection", qui a coûté plus de 2% à tous les grands indices de la place new-yorkaise, a souligné Patrick O'Hare de Briefing.com.

Cet accès de fatigue s'enracine dans des craintes qu'"un même équilibre politique et une même amertume" au sein de la classe politique à Washington "empêchent de faire face à la menace d'un +mur budgétaire+", a-t-il ajouté.

Jeudi, "des indicateurs économiques de bon augure aux Etats-Unis favorisaient le rebond du marché, avec une baisse inattendue des inscriptions au chômage et un déficit commercial qui a, contre toute attente, reculé", ont noté les experts de la maison de courtage Charles Schwab.

Les nouvelles inscriptions au chômage ont enregistré une baisse surprise pendant la première semaine de novembre, poursuivant leur décrue entamée il y a un mois: 355.000 demandes d'allocations de chômage ont été déposées, contre 370.000 attendues.

De même, le déficit commercial des Etats-Unis a reculé en septembre sous l'effet d'un rebond des exportations après deux mois de baisse, alors que les analystes s'attendaient une aggravation.

Le marché obligataire reculait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans montait à 1,695% contre 1,632% mercredi soir, et celui à 30 ans à 2,854% contre 2,821%.

ppa/sl/are

PLUS:afp