RIM: Washington certifie la sécurité informatique du futur BlackBerry 10

Publication: Mis à jour:
BLACKBERRY 10 PREVIEW
RIM

Le fabricant canadien Research In Motion (RIM) a annoncé jeudi qu'il avait obtenu un certificat du gouvernement américain validant la sécurité informatique de son futur système d'exploitation BlackBerry 10, dont le lancement est prévu au début 2013.

En émettant ce certificat "FIPS 140-2", l'Institut national américain des standards et de la technologie (NIST) donne le feu vert aux agences du gouvernement américain pour l'utilisation du BlackBerry 10, a indiqué RIM dans un communiqué.

"C'est la première fois qu'un produit BlackBerry obtient ce certificat avant même son lancement", a souligné le fabricant en rappelant que cette norme américaine est également reconnue par le gouvernement canadien.

Longtemps à l'avant-garde des téléphones multifonctions, RIM n'a cessé ces dernières années de perdre des parts marché au profit de l'Iphone d'Apple et d'autres concurrents utilisant le système d'exploitation Android de Google.

Plusieurs analystes estiment que RIM, qui n'est plus aujourd'hui qu'un acteur mineur du secteur, joue littéralement son avenir avec son BlackBerry 10. Son lancement interviendra avec près de trois ans de retard par rapport au calendrier initialement prévu.

Cette annonce intervient une semaine après que le Pentagone a annoncé qu'il avait rompu son contrat exclusif avec le fabricant des BlackBerry et appelé les concurrents de RIM, comme Apple, à lui proposer des téléphones multifonctions.

Les douanes américaines ont également annoncé la semaine dernière qu'elles lâchaient RIM pour se tourner vers l'iPhone d'Apple.

Le ministère de la Défense a toutefois précisé qu'il continuerait à travailler avec des BlackBerry et qu'"un grand nombre d'appareils RIM" seraient toujours utilisés par tout le personnel du Pentagone.

Sur le web

Le BlackBerry 10 obtient une certification de sécurité aux États-Unis

BlackBerry joue son joker "sécurité"!

BlackBerry 10 : une vidéo venant tout droit du Mexique

Blackberry sort du « black » ?

BlackBerry va-t-il rejoindre Alcatel et Siemens au cimetière des constructeurs ...

Le Pentagone rompt son contrat d'exclusivité avec le BlackBerry