NOUVELLES

ONU: projet palestinien de résolution pour un statut d'Etat non membre

08/11/2012 03:31 EST | Actualisé 08/01/2013 05:12 EST

La représentation palestinienne à l'ONU a dévoilé jeudi un projet de résolution pour obtenir, a minima, le statut d'Etat non membre des Nations unies, et encourager le Conseil de sécurité à reconnaître l'entité comme membre de l'organisation.

Aucune date n'a cependant été fixée, si ce n'est "prochainement", pour le vote de l'Assemblée générale sur ce projet, selon des diplomates.

Les ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe doivent en revanche se rencontrer la semaine prochaine, les 12 et 13 novembre, pour évoquer cette résolution qui demande d'une part à l'Assemblée d'accorder le statut d'observateur aux Palestiniens et, d'autre part, au Conseil de sécurité de "considérer favorablement" la candidature au statut de membre de plein droit, formulée l'an passé par le président Mahmoud Abbas.

Le document souligne "le besoin urgent de reprise et d'accélération des négociations" entre Israël et l'Autorité palestinienne, aussi bien au sujet des frontières que du statut de Jérusalem, des réfugiés, des colonies ou encore de la sécurité et des prisonniers.

Les Etats-Unis, l'un des 15 membres du Conseil de sécurité, ont bloqué toute tentative des Palestiniens de devenir membres de l'ONU, faute d'avoir le statut d'Etat, et ont menacé d'utiliser leur veto. Le statut d'Etat membre doit être validé par le Conseil, contrairement à celui d'observateur (comme le Vatican), qui a seulement besoin du vote de l'Assemblée.

Les Palestiniens obtiendront sans aucun doute l'aval de l'Assemblée, mais la question qui reste en suspens est: quelle majorité peuvent-ils espérer obtenir si les Etats-Unis s'y opposent?

Selon la mission palestinienne aux Nations unies, quelque 132 pays reconnaissent l'Etat palestinien. Mahmoud Abbas a appelé à une plus grande reconnaissance au niveau de l'institution basée à New York en raison de l'impasse du processus de paix.

Les discussions avec Israël ont pris fin en septembre 2010, les Palestiniens refusant de négocier avec l'Etat hébreu sur l'expansion de ses colonies en territoires occupés.

tw/lor/bdx

PLUS:afp