Maigrir pour l'amour de la vie

Publication: Mis à jour:
121107_W45MY_OBESITE_TOPO_SN635
radio-canada

Pour la première fois de l'ère moderne, les enfants d'aujourd'hui risquent de vivre moins vieux que leurs parents.Notre collègue Diane Sauvé s'est attardée à ce sujet et en a fait trois reportages, que nous diffusons cette semaine.

Une situation alarmante causée par nos propres habitudes de vie. Les problèmes de santé reliés à la sédentarité ne cessent de s'aggraver en Occident.

Si tout le monde grossit, c'est chez les jeunes qu'on engraisse le plus vite. Au Canada, un enfant sur trois a un problème d'embonpoint ou d'obésité. Et le diabète de type 2 ou le diabète d'adulte - qu'on observait autrefois chez les personnes de 30 ou 40 ans - se retrouve maintenant chez des enfants d'à peine 8 ans.

Oui, certains jeunes prennent le virage santé avant la catastrophe. Mais tous s'entendent pour dire que pour y arriver, il faut des conditions gagnantes, dont l'engagement de la famille. Et ça n'a rien d'évident.

À l'école

L'éducation physique à l'école, ce n'est pas simple non plus.Le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport du Québec (MELS) suggère un temps indicatif de deux heures par semaine pour les élèves des écoles primaires. Mais que se passe-t-il vraiment dans les écoles du Québec?

La réponse à cette question varie beaucoup d'un établissement à l'autre. Il y a six ans, Radio-Canada avait visité trois écoles au moment où le MELS avait ajouté une heure de plus d'éducation physique par semaine.

Dans le cadre de la présente série de reportages, nous sommes retournés dans les mêmes écoles cet automne pour voir ce qui a changé. La réponse : pas grand-chose. Entre autres, ce qui étonne, c'est de constater que le ministère n'a aucune exigence au plan de l'activité physique pour les enfants de la maternelle.

Des initiatives ici et là

Bref, le portrait de la situation est loin d'être rose. Faire des « blocs d'énergie » avec ses enfants est peut-être alors la solution.

Le Défi Pierre Lavoie n'est qu'un des nombreux projets qui visent à faire bouger les jeunes et à changer leurs habitudes de vie. Le groupe B2dix vient, lui aussi, de lancer son projet pour activer les tout-petits. B2dix, qui a pour mandat premier d'aider les athlètes d'élite à gagner, sent bien qu'il y a un besoin urgent d'agrandir la base de la pyramide, sans quoi le Canada risque de glisser bien vite au classement des médailles sur la scène internationale.

Jamais n'a-t-on vu autant d'initiatives pour la santé des jeunes, et jamais n'a-t-on vu autant d'argent disponible pour cette cause. Pourtant, les statistiques restent désolantes. La nouvelle première ministre du Québec, Pauline Marois, veut faire bouger les choses à ce chapitre, mais en aura-t-elle le temps?

(D'après une série de reportages de Diane Sauvé)

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Les féculents santé à garder dans votre diète
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction