NOUVELLES
08/11/2012 02:08 EST | Actualisé 08/01/2013 05:12 EST

Les élections américaines en chiffres

Les élections américaines, présidentielle et législatives, en chiffres:

6 milliards de dollars: montant record dépensé par les candidats, les partis et comités de soutien démocrates et républicains pour les deux scrutins, Maison Blanche et Congrès.

60,7 millions: nombre d'Américains qui ont voté pour Barack Obama. Le démocrate a recueilli 50% des voix face à son rival républicain Mitt Romney, battu avec 48%.

54 millions: montant présumé dépensé par le magnat des casinos Sheldon Adelson pour soutenir Mitt Romney et d'autres candidats républicains qui ont pourtant été battus. Qualifié de "plus grand perdant de l'élection" par les médias américains.

332 ou 303: grands électeurs qui ont choisi Obama, selon les scenarii d'une victoire ou d'une défaite dans l'Etat de Floride (sud-est), qui décompte encore ses bulletins.

101: nombre de femmes record élues au Congrès, dont 20 sur 100 sièges au Sénat, et 81 à la Chambre des représentants, qui compte 435 sièges. Le résultat n'était pas encore définitif dans plusieurs circonscriptions pour la Chambre.

73: jours qui restent à Obama jusqu'à ce qu'il prête serment le 20 janvier, la veille de sa cérémonie d'investiture publique du 21 janvier à l'extérieur du Capitole, siège du Congrès, devant l'ensemble des élus de la nation, du gouvernement, de la Cour suprême et des centaines de milliers de personnes.

71: pourcentage d'Hispaniques qui ont voté Obama. Cet avantage de 44 points sur Romney au sein d'une communauté en pleine croissance aux Etats-Unis est cité comme un facteur majeur de la victoire du démocrate, notamment dans les Etats clés comme le Colorado, le Nevada et potentiellement la Floride.

55: nombre de sièges au Sénat remportés par les démocrates et les indépendants --susceptibles de voter avec eux. Ce groupe empoche deux sièges supplémentaires par rapport à 2010. Les républicains passent de 47 à 45 sièges.

38: Etats qui interdisent explicitement le mariage homosexuel, désormais autorisé dans neuf Etats et la capitale fédérale Washington après les référendums réussis de mardi dans le Maryland, le Maine et l'Etat de Washington.

Deux: si Obama remporte la Floride, nombre d'Etats cédés au républicain par le président américain par rapport à 2008. Romney n'aurait réussi, dans ce cas, qu'à lui reprendre la Caroline du Nord et l'Indiana, un Etat traditionnellement républicain.

Zéro: si Obama gagne la Floride, nombre d'Etats sur lesquels le modèle du gourou de la statistique électorale Nate Silver, du New York Times, se serait trompé.

Inconnu: le nombre de jours qu'il faudra à la Floride pour dépouiller tous ses bulletins et annoncer le gagnant dans l'Etat.

bur-are/bdx

PLUS:afp