NOUVELLES

Le Malawi salué pour son moratoire sur la répression des homosexuels

08/11/2012 12:36 EST | Actualisé 08/01/2013 05:12 EST

BLANTYRE, Malawi - Les associations de défense des droits de l'Homme saluent la décision du gouvernement du Malawi, la semaine dernière, d'aller vers une suspension des lois contre les homosexuels et de mettre fin aux arrestations pour activité homosexuelle, jusqu'à la révision des lois en cause par le Parlement.

L'organisation Human Rights Watch a jugé la décision «courageuse» et déclaré que les autres pays qui interdisent l'homosexualité devraient s'en inspirer.

Pour sa part, Amnesty International a félicité le Malawi pour ce qu'elle considère comme une «étape historique dans le combat contre la discrimination dans le pays».

Le Malawi dispose de l'une des lois les plus répressives au monde vis-à-vis des homosexuels. La punition peut aller jusqu'à 14 ans de prison et de travaux forcés. Le ministe de la Justice, Ralph Kasambara, a déclaré que le Parlement se pencherait bientôt sur ces lois.

Au mois de mai, la présidente Joyce Banda avait annoncé son intention de supprimer les lois anti-homosexuelles du Malawi, ce qui avait provoqué la condamnation des chefs religieux et des traditionalistes.

Ralph Kasambara a déclaré que la fin des arrestations avait été décrétée car «si nous continuons à arrêter et à poursuivre des gens sur la base de ces lois et qu'ensuite ces lois sont jugées inconstitutionnelles, cela mettrait le gouvernement dans l'embarras».

Selon Human Rights Watch, au moins 76 pays, dont 38 en Afrique, considèrent les relations entre personnes de même sexe comme criminelles.

PLUS:pc