NOUVELLES
08/11/2012 12:42 EST | Actualisé 08/01/2013 05:12 EST

Le Comité olympique grec estime que les coupes budgétaires vont tuer le sport

ATHÈNES, Grèce - Le Comité olympique grec a estimé jeudi que les nouvelles coupes budgétaires prévues par le gouvernement grec dans le budget 2013 risquaient de paralyser les fédérations sportives, alors que le pays a accueilli les Jeux olympiques il y a moins de 10 ans, en 2004.

Les fédérations ne seront plus en mesure de fonctionner correctement l'année prochaine si le niveau des subventions passe de 35 millions d'euros (44,6 millions $) en 2012 à 15 millions d'euros (19 millions $) en 2013, comme prévu dans le budget de l'État.

Cela représente une baisse de 75 pour cent par rapport à 2009, a précisé le vice-président du comité, Sakis Vassiliadis, lors d'une conférence de presse.

«Nous étions préparé à un ajustement graduel, mais maintenant nous allons être au pied du mur dans deux mois, a-t-il expliqué. Je ne pense pas que les (fédérations) soient en mesure de faire face et ce sera le coup de grâce.»

Jeudi, le Parlement grec a adopté de justesse de nouvelles mesures d'économies, malgré la colère de la rue.

Accablée par sa dette et ses déficits, la Grèce échappe à la faillite depuis mai 2010 grâce à deux plans de sauvetage de l'Union européenne et du Fonds monétaire international (FMI). En contrepartie, elle a dû prendre des mesures de rigueur budgétaire qui ont mis une partie de la population à genoux.

PLUS:pc