NOUVELLES
08/11/2012 04:56 EST | Actualisé 07/01/2013 05:12 EST

Fusillade de Tucson : Jared Loughner connaîtra sa sentence aujourd'hui

Le suspect de la fusillade survenue en janvier 2011 à Tucson, en Arizona, qui a tué six personnes et blessé l'ex-représentante du Congrès américain Gabrielle Giffords, connaîtra sa sentence aujourd'hui.

Jared Lee Loughner, 24 ans, devrait être condamné à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle.

Le 8 janvier 2011, l'accusé serait entré dans une aire de supermarché à Tucson et aurait ouvert le feu à l'endroit où Gabrielle Giffords tenait un rassemblement politique.

La tuerie a fait six morts, dont le juge fédéral en chef de l'Arizona, un collaborateur de Mme Giffords et une fillette de neuf ans, ainsi que 13 blessés. Gabrielle Giffords a pour sa part été atteinte par balle à la tête, mais a échappé de peu à la mort.

Démocrate centriste dans un État plutôt à droite, cette dernière a annoncé sa démission du Congrès en janvier dernier pour se consacrer à sa guérison.

Deux mois auparavant, Mme Giffords avait accordé une première entrevue depuis la fusillade, au cours de laquelle elle avait paru confiante et déterminée. Elle était cependant encore loin d'être en mesure de formuler des phrases complètes et de mener une conversation détaillée. Elle a depuis recommencé à parler et à marcher, bien que le côté droit de son corps soit encore faible.

Entente avec le tribunal

Peu après la fusillade, Jared Lee Loughner avait été déclaré inapte à être jugé, étant donné les troubles psychiatriques dont il souffre. Un juge fédéral avait alors ordonné qu'il soit traité, malgré les tentatives de ses avocats pour empêcher sa médication. Il a été diagnostiqué comme schizophrène et son état se serait amélioré depuis qu'il est suivi et sous médicaments.

Jared Lee Loughner a plaidé coupable à 19 chefs d'accusation en août dernier, après que le juge eut estimé que la médication forcée du suspect pour traiter sa schizophrénie l'avait finalement rendu apte à comprendre la gravité des accusations portées contre lui et à participer à sa défense.

Loughner faisait face à plus de 50 chefs d'accusation, dont six pour meurtre prémédité, mais 30 d'entre eux ont été abandonnés en échange de sa reconnaisse de culpabilité, ce qui lui permettra d'éviter la peine de mort, toujours en vigueur en Arizona.

PLUS: