NOUVELLES
08/11/2012 09:42 EST | Actualisé 08/01/2013 05:12 EST

Damas accuse le chef de la Ligue arabe de vouloir "détruire" la Syrie

Damas a vivement réagi jeudi aux propos du chef de la Ligue arabe Nabil al-Arabi qui a estimé que le régime de Bachar al-Assad ne se maintiendrait pas longtemps, l'accusant de participer à un projet "terroriste" de "destruction" de la Syrie.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Jihad Makdissi, cité par l'agence officielle Sana, souligne que M. Arabi a tenu ses propos avant de se rendre à une réunion de l'opposition syrienne au Qatar, un pays qualifié de "fer de lance de l'opération criminelle visant à faire couler le sang du peuple syrien".

Il estime en outre que cette déclaration fait du secrétaire général de l'organisation panarabe "un partenaire, un commanditaire et un outil" du projet "terroriste" visant "la destruction" de la Syrie.

Depuis le début mi-mars 2011 d'une révolte populaire qui s'est transformée en guerre civile, Damas assimile la rébellion à des "bandes terroristes armées" financées par l'étranger, notamment les pays du Golfe comme le Qatar et l'Arabie saoudite.

M. Makdissi affirme n'être "pas surpris que Nabil al-Arabi répète ses propos fantaisistes sur un changement de régime en Syrie, membre fondateur de l'organisation qui l'emploie", la Ligue arabe, qui a suspendu la Syrie depuis un an.

M. Arabi participait jeudi à une conférence à Doha visant à unifier les rangs de l'opposition syrienne.

A la veille de l'ouverture de ce congrès, il avait estimé qu'il était "important d'unifier les points de vue de l'opposition, d'autant plus que tout le monde sait que le régime en Syrie ne restera pas longtemps (au pouvoir)".

kam/sbh/vl

PLUS:afp