NOUVELLES
08/11/2012 02:34 EST | Actualisé 07/01/2013 05:12 EST

Combats et bombardements à Damas (ONG)

Des combats et des bombardements secouaient jeudi matin plusieurs quartiers de Damas, où les violences se sont récemment multipliées, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Plusieurs roquettes sont tombées dans la matinée sur les quartiers de Nahar Aïcha et de Midane, où une femme a péri, a indiqué l'OSDH, qui s'appuie sur un large réseau de militants et de médecins à travers le pays.

L'ONG a également fait état de combats, notamment dans le quartier de Mazzé, touché récemment par des attentats et des bombardements.

A Kafar Soussé, dans le sud-ouest de la capitale, les forces de sécurité menaient une campagne de perquisitions, tandis que des renforts militaires affluaient vers Tadamoun et le camp palestinien de Yarmouk, en proie à des combats depuis plusieurs jours.

La presse officielle s'est fait l'écho ces derniers jours d'informations sur une offensive majeure à Damas, évoquant plusieurs tentatives d'assaut rebelle impliquant des centaines d'insurgés et affirmant que l'armée les avaient toutes repoussées avec force.

Mettant à profit son principal atout, son aviation, le régime a mené de nouveaux raids à travers le pays, notamment dans la région de Damas, survolée par des hélicoptères et bombardée par des avions, selon l'OSDH.

Des combats opposaient en outre soldats et insurgés dans plusieurs quartiers d'Alep, la métropole commerçante du Nord théâtre d'une bataille acharnée depuis plus de trois mois, bombardée dans la nuit par l'armée de l'air, selon des habitants.

Dans le même temps, deux civils ont été tués par des bombardements sur la province de Homs (centre), selon l'OSDH.

Par ailleurs, dans le nord-est kurde du pays, l'ONG a fait état de violents combats au poste-frontière avec la Turquie de Rass al-Aïn dans la province de Hassaka.

Des combattants rebelles ont convergé vers Rass Al-Aïn depuis la Turquie, a précisé l'ONG, tandis que l'armée y envoyait des renforts.

Deux civils turcs ont été blessés lors de ces combats à Rass al-Aïn, un des derniers points de passage vers ce pays à n'être pas encore tombé aux mains des insurgés, ont rapporté les médias turcs.

Ces deux civils ont été blessés par des balles perdues, a précisé la chaîne de télévision turque NTV.

Et la province de Deraa, dans le Sud, a connu ses "combats les plus violents" entre rebelles et soldats, appuyés par l'artillerie, a rapporté l'OSDH.

Au total, 20 personnes ont péri en Syrie jeudi, selon un premier bilan de l'OSDH, au lendemain de la mort de 133 personnes, dont une soixantaine à Damas et dans sa région.

Au total, plus de 37.000 personnes ont été tuées depuis le début en mars 2011 d'une révolte populaire devenue conflit armé, selon l'OSDH.

str-am/sbh/cco

PLUS:afp