INTERNATIONAL
07/11/2012 08:14 EST | Actualisé 07/01/2013 05:12 EST

Harper satisfait: vote au Michigan favorable au nouveau pont Windsor/Detroit

AP
in this artist's rendering released Friday, June 15, 2012, by the office of Michigan Gov. Rick Snyder, courtesy of the Michigan Department of Transportation, a proposed new Canadian-financed bridge linking Detroit and Windsor, Ontario, is shown. An agreement has been reached between officials from the U.S. and Canada on the New International Trade Crossing project, which backers said could create thousands of jobs and increase international trade. (AP Photo/Michigan Department of Transportation, HO)

TORONTO - Le premier ministre Stephen Harper se réjouit que le vote des électeurs de l'État du Michigan, mardi, permette de donner le feu vert au projet d'un nouveau pont pour relier Windsor, en Ontario, à Detroit.

«Nous sommes très heureux de constater l'appui des citoyens du Michigan pour le pont entre Detroit et Windsor, qui est très important pour les économies de nos deux pays», a affirmé mercredi M. Harper aux journalistes en Inde, où il effectue une visite officielle.

Le passage entre Windsor et Detroit est le lien de commerce international ayant la plus forte valeur du monde entier. Des biens valant un total de quelque 120 milliards $ le franchissent chaque année, ce qui représente environ le quart de l'ensemble du commerce entre le Canada et les États-Unis.

Cette mesure référendaire, la «proposition 6» sur les bulletins de vote de mardi au Michigan, avait été initiée par un homme d'affaires de Detroit, Manuel Moroun, propriétaire du vieux pont Ambassador reliant présentement les deux villes. Elle visait à contrer l'offre du gouvernement Harper, qui souhaitait, lui, ériger un nouveau pont à ses frais.

M. Moroun milite depuis longtemps pour qu'on lui cède le droit de construire une nouvelle structure dont il serait aussi le propriétaire. Pendant la campagne électorale, il a dépensé des millions de dollars en publicité afin de convaincre les citoyens du Michigan de voter en faveur de sa mesure référendaire.

Le gouverneur de l'État, Rick Snyder, a déjà endossé l'entente financée par le Canada en juin dernier, et s'est opposé à l'initiative référendaire de Manuel Moroun. Selon lui, l'homme d'affaires cherchait essentiellement à garder le monopole sur cette traversée.

De son côté, le leader de l'opposition progressiste-conservatrice en Ontario, Tim Hudak, s'est réjoui d'apprendre que la proposition avait été défaite mardi.

«Le corridor Windsor-Detroit est le plus important corridor d'échanges commerciaux que nous possédions», a-t-il lancé. «C'est là que traversent la majorité des biens et services. Cela crée des emplois ici en Ontario, mais aussi au Michigan et dans d'autres États.»

L'Association de camionnage de l'Ontario a jugé qu'il s'agissait d'une «formidable nouvelle», puisque la proposition 6 aurait retardé la construction du deuxième pont. Cela «démontre que les gens du Michigan ont rejeté l'intérêt personnel et le capitalisme de copinage que tellement de législateurs d'États ont laissé passer au cours des dernières années», a déclaré David Bradley, président de l'association.

INOLTRE SU HUFFPOST

La joie et les pleurs
Soirée électorale aux États-Unis
Les "memes" drôles des élections américaines
Obama, le président des mèmes
U.S. Citizens Head To The Polls To Vote In Presidential Election