NOUVELLES

USA: les démocrates étoffent leur majorité au Sénat, plus d'élus à la Chambre

07/11/2012 06:36 EST | Actualisé 07/01/2013 05:12 EST

Les démocrates ont étoffé leur majorité au Sénat américain lors des élections mardi tandis que les républicains gardaient une majorité solide à la Chambre des représentants, malgré la perte de quelques sièges, selon un décompte partiel des médias américains mercredi.

Le parti du président Barack Obama qui, sous la précédente législature, disposait d'une majorité de 53 sièges contre 47 pour les républicains au Sénat grâce à l'apport des voix de deux sénateurs non affiliés, améliore son avantage à 54 contre 45. Un 55e sénateur, indépendant, devrait en toute vraisemblance rejoindre la majorité démocrate.

Dans le Dakota du Nord (nord-ouest), Heidi Heitkamp, une démocrate qui avait pris ses distances avec Barack Obama sur certains sujets, a battu son adversaire républicain Rick Berg de plusieurs milliers de voix, dans un Etat que les experts pensaient acquis aux républicains.

Dans le Montana (nord-ouest), le démocrate Jon Tester qui, contre toute attente, avait remporté cet Etat en 2006, a pour sa part été réélu.

Les démocrates se sont également illustrés dans l'Indiana (nord) et le Missouri (centre), deux Etats qui ont voté pour Mitt Romney mais dans lesquels les candidats républicains ont provoqué des controverses pour des propos sur le viol et l'avortement.

Dans le Massachusetts (nord-est), où la bataille était très serrée, la démocrate Elizabeth Warren, professeur à Harvard et bête noire de Wall Street, a détrôné le républicain Scott Brown de son siège, longtemps détenu par un membre de la dynastie Kennedy, le démocrate Ted, décédé en 2009.

Deux indépendants ont été élus mardi soir. Dans le Maine (nord-est), l'ancien gouverneur Angus King a remporté le siège d'Olympia Snowe, une républicaine considérée comme l'une des élues les plus centristes du Sénat.

Angus King a affirmé mercredi qu'il annoncerait courant novembre pour quel parti il se rangerait. Selon toute probabilité, il devrait étoffer le camp démocrate. Le chef de la majorité démocrate au Sénat, Harry Reid, a dit l'avoir contacté mardi soir.

Dans le Vermont (nord-est), un Etat traditionnellement de gauche, le sénateur Bernie Sanders qui se présente lui-même comme un socialiste et qui vote avec le camp démocrate, a facilement été reconduit.

Du côté de la Chambre des représentants, les républicains ont réussi mardi à garder leur majorité mais les démocrates devraient leur ravir sept sièges, selon un décompte du site Politico.

Les démocrates disposaient de 193 sièges avant l'élection et les républicains 242. Mercredi il restait encore neuf sièges en cours de dépouillement, mais 193 avaient déjà été attribués aux démocrates et 233 aux républicains, selon le décompte du New York Times.

Certains élus issus de la mouvance ultra-conservatrice du "tea party" ont été battus mardi soir, mais l'une de ses représentantes les plus connues, Michele Bachmann, a été réélue de justesse, après une campagne chère et difficile. Au total, la grande majorité des républicains élus pour la première fois en 2010 ont été réélus mardi.

sct/rap/ico

PLUS:afp