NOUVELLES
07/11/2012 10:12 EST | Actualisé 07/01/2013 05:12 EST

Surveillance policière à 50 intersections ciblées

Les policiers du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) veillent de près sur une cinquantaine d'intersections névralgiques de son territoire. Ils ont ciblé les intersections les plus dangereuses du territoire pour y mener l'Opération 100 % vigilant, qui se déroulera de 6 h 30 à 13 h 30.

Les policiers auront à l'oeil les usagers de la route qui grilleront un feu rouge, mais également les automobilistes qui ne respecteront pas les passages piétonniers en immobilisant leur véhicule plus loin que la ligne d'arrêt. Le respect des priorités de passage sera également surveillé de près.

Quant aux piétons, ils doivent respecter les feux de signalisation qui leur sont spécialement destinés - le bonhomme blanc, la main clignotante et la main fixe - et les passages pour piétons. « Les piétons sont plus vulnérables », a déclaré la présidente de la FADOQ de Montréal, Cécile Plourde. « Il faut être très, très vigilant. C'est sûr qu'avec l'âge, on est un peu moins rapide et il faut faire attention quand on traverse la rue.

Les piétons encourent des amendes de quelque 40 $ pour un feu rouge grillé, alors que la même infraction coûte plus de 150 $ aux automobilistes.

C'était important de le faire [l'Opération 100 % vigilant] parce que depuis quelques années nous avons atteint un plateau sur le nombre de collisions, mais on en a quand même trop, particulièrement [celles] impliquant les piétons », explique un porte-parole du SPVM, André Durocher.

M. Durocher souligne la vulnérabilité des personnes âgées de 65 ans et plus qui représentent plus de 50 % des victimes de la route à Montréal. Il estime que l'opération, au cours de laquelle des constats d'infractions seront remis, atteindra son objectif de sensibilisation. « Vous savez, une personne qui reçoit un constat va le dire à toute sa famille », explique M. Durocher en misant sur cette forme de diffusion du message pour atteindre un plus grand nombre d'usagers de la route.

PLUS: