NOUVELLES

Nouvelle tempête à New York, vols annulés et craintes d'inondations

07/11/2012 02:19 EST | Actualisé 07/01/2013 05:12 EST

De nombreux vols ont été annulés mercredi dans la région de New York, alors qu'une nouvelle tempête faisait craindre plus d'inondations dans les zones côtières qui peinent à se remettre de l'ouragan Sandy.

Il neigeait mercredi à New York. La météo nationale prévoit pendant 24 heures des vents violents avec des bourrasques pouvant aller jusqu'à 96 km/heure, de la neige et de fortes pluies le long des côtes.

Le maire de New York Michael Bloomberg a souligné que la nouvelle tempête n'était en rien comparable à l'ouragan qui a dévasté certaines parties de la côte nord-est le 29 octobre et fait plus de 100 morts aux Etats-Unis.

Mais elle ajoute aux difficultés des victimes de Sandy, alors que 650.416 foyers et entreprises sont toujours privés d'électricité dans le nord-est, principalement dans les Etats de New York et du New Jersey.

Certaines opérations de distribution d'aide ont dû être suspendues, alors que des milliers de personnes manquent toujours d'eau et de nourriture, et souffrent du froid, faute d'électricité.

Par précaution, Michael Bloomberg a ordonné la fermeture des parcs, des terrains de jeux et des plages pour 24 heures.

Il a recommandé aux personnes ayant été inondées lors de Sandy, notamment à Staten Island et dans les Rockaways (Queens), de trouver refuge chez des proches ou dans un centre d'hébergement. Il a ordonné l'arrêt des chantiers extérieurs à partir de 17H00 (22H00 GMT) et conseillé aux automobilistes de faire de même.

Quatre maisons de personnes âgées qui fonctionnaient avec des générateurs dans les Rockaways, zone côtière très affectée par Sandy, ont également été évacuées.

Dans le New Jersey voisin, le gouverneur Chris Christie a également fait évacuer plusieurs zones côtières autour des localités de Brick, Middletown and Long Beach Island.

Et le gouverneur a prévenu ses administrés que certains quartiers pourraient à nouveau perdre l'électricité qu'ils viennent de retrouver.

Dans certains secteurs en bord de mer, l'eau pourrait monter de 60 cm à 1m et provoquer de nouvelles inondations "modérées" à marée haute, selon les services météo.

Les autorités sont d'autant plus inquiètes que ces secteurs restent très fragilisés après Sandy. Les dunes ont été effacées, les sols y restent gorgés d'eau. De nombreux débris restent entassés devant les maisons détruites ou endommagées.

Et même en ville, le retour à la normale est loin d'être complet. Il fallait encore parfois deux heures d'attente mercredi à New York pour espérer acheter de l'essence.

La mairie continue à distribuer nourriture, eau, couvertures et produits de première nécessité. Onze centres d'hébergement restent ouverts, accueillant plusieurs milliers de personnes.

En raison du mauvais temps, plusieurs centaines de vols ont été annulés mercredi, notamment par United et American Airlines, de et vers New York. American Airlines a également suspendu ses opérations à Philadelphie.

Il est conseillé aux voyageurs de vérifier avec leur compagnie aérienne le statut de leur vol avant de se rendre à l'aéroport.

La reprise des vols est prévue jeudi matin.

bd/lor

PLUS:afp