NOUVELLES
07/11/2012 11:52 EST | Actualisé 07/01/2013 05:12 EST

Nouvelle offensive des rebelles à Damas

BEYROUTH - Les rebelles syriens ont lancé une nouvelle offensive à Damas, mercredi, se butant aux troupes du régime de Bachar el-Assad dans les banlieues de la capitale.

Selon des militants, des tirs de mortiers ont été lancés en direction d'un palais présidentiel et d'un camp de réfugiés palestinien.

La ville de Damas, bastion du régime el-Assad, a été le théâtre d'une flambée de violence cette semaine. Les plus récents affrontements sont possiblement les plus brutaux à survenir depuis plusieurs mois.

Au cours des derniers jours, les combattants de l'opposition ont également mené plusieurs assauts contre des partisans bien en vue du président Bachar el-Assad.

Les rebelles tentent également de briser la poche de résistance d'une faction palestinienne pro-gouvernementale, ce qui pourrait amener les quelque 500 000 réfugiés palestiniens de Syrie à s'impliquer dans une guerre civile qui fait rage depuis des mois.

Ces nouvelles attaques rebelles dans la capitale surviennent alors que les États-Unis et la Grande-Bretagne entreprennent des démarches afin de renforcer une opposition syrienne très fragmentée.

Le premier ministre britannique David Cameron a affirmé que son gouvernement songeait à modifier sa politique et négocier directement avec les leaders militaires de l'opposition au lieu d'entretenir exclusivement des contacts avec les représentants politiques de l'opposition en Syrie.

Il a exhorté le président américain nouvellement réélu, Barack Obama, de se joindre à la Grande-Bretagne en amorçant des discussions directement avec les combattants rebelles. M. Cameron a signalé qu'il fallait en faire davantage pour mettre fin à la guerre civile ayant fait plus de 36 000 victimes, selon les données des militants.

PLUS:pc