BIEN-ÊTRE
07/11/2012 09:54 EST | Actualisé 07/01/2013 05:12 EST

L'Europe succombe peu à peu au café à emporter

Le fait de boire un café dans un gobelet en carton était, il y a encore une dizaine d'années, considéré comme une véritable hérésie dans certaines parties d'Europe. Il est depuis entré dans les moeurs dans les pays les plus réfractaires, comme la France.

Des statistiques signées NPD montrent que même dans certains pays où le café est avant tout considéré comme une boisson "sociale", à boire au comptoir ou entre amis, les habitudes commencent à changer.

C'est surtout le cas en France. En 2000, seulement 1% des achats de café était à emporter, chiffre qui est passé à 27% dix ans plus tard.

Un des facteurs clés de cette évolution semble provenir de l'implantation, il y a une décennie, de la chaîne américaine Starbucks. A ce jour, ce géant des boissons chaudes a 65 établissements dans le pays et prévoit d'en ouvrir encore une quinzaine d'ici peu dans les gares et les aéroports français.

En Allemagne, 4% du café consommé était sur le pouce en 2000, il atteint désormais les 27%.

Une forte augmentation a aussi été enregistrée au Royaume-Uni, où la consommation de ce type de café est passée de 5% en 2000 à 35% en 2010.

Mais certains pays résistent encore à cette tendance, comme l'Italie et l'Espagne. En Italie, seulement 12% du café est bu dans des gobelets en carton, et Starbucks a du mal à s'y implanter. Mais c'est en Espagne que le café à emporter a le moins la cote : il ne représente que 8% des ventes totales.

Starbucks est le leader mondial du café à emporter, avec 17.650 points de vente dans 55 pays du monde. Son principal concurrent est Dunkin' Donuts, qui possède 2.600 enseignes dans une trentaine de pays.