NOUVELLES

Le pétrole ouvre en baisse à New York, digérant la réélection d'Obama

07/11/2012 09:35 EST | Actualisé 07/01/2013 05:12 EST

Les prix du pétrole reculaient mercredi à l'ouverture, dans un marché corrigeant sa nette avancée de la veille et digérant la victoire de Barack Obama à la présidence des Etats-Unis, premier consommateur de brut de la planète.

Vers 14H15 GMT, le baril de référence pour livraison en décembre cédait 1,90 dollar à 86,90 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"On a eu un rebond de pré-élection, hier. Aujourd'hui, nous assistons à une baisse d'après-élection", a commenté Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

A New York, comme à Londres, les cours du pétrole avaient bondi de plus de 3 dollars la veille, à l'approche de l'élection présidentielle américaine opposant le démocrate sortant Barack Obama et le candidat républicain Mitt Romney.

"Quelle qu'ait été l'issue de cette élection, je ne pense pas que cela aurait beaucoup influencé le marché du brut à court terme", a-t-il cependant estimé, "le marché attendant des réponses de long terme pour définir la politique énergétique du futur, en vue de satisfaire au mieux la demande" du pays.

A plus courte échéance cependant, il apparaît que "le gouvernement est divisé", a souligné M. Lipow, une présidence démocrate devant s'accommoder d'une Chambre des représentants à majorité républicaine et d'un Sénat démocrate.

"Il pourrait être difficile (au président réélu) de résoudre les problèmes à venir comme la menace d'un +mur budgétaire+" -- ensemble de coupes budgétaires drastiques cumulées à des hausses d'impôts à venir automatiquement en janvier 2013 en l'absence d'accord entre les deux partis --, ont estimé les analystes de Commerzbank.

Les courtiers étaient en outre dans l'attente des chiffres hebdomadaires du ministère de l'Energie sur les réserves d'or noir aux Etats-Unis qui seront publiés dans la matinée.

L'ouragan Sandy ayant fortement perturbé la semaine dernière l'activité des raffineries sur la côte est des Etats-Unis, les prix du brut avaient été soutenus ces derniers jours par les craintes d'une forte baisse de l'offre de produits pétroliers dans la région à l'approche de l'hiver.

ppa/sl/sam

PLUS:afp