NOUVELLES
07/11/2012 10:41 EST | Actualisé 07/01/2013 05:12 EST

Le plan contre la dette des clubs espagnols commence à porter ses fruits

Le Trésor public espagnol a indiqué mercredi avoir récupéré 132,9 millions d'euros sur l'année 2012 auprès des clubs de football lui devant de l'argent, un signe que le plan engagé en avril par le gouvernement pour résorber cette dette commence à porter ses fruits.

Grâce à cette plus grande fermeté de la part des autorités, la dette globale des clubs de football (première et seconde division), chiffrée en janvier 2012 à 752 millions d'euros, est désormais estimée à environ 700 millions d'euros, selon des sources du fisc espagnol.

"Le chiffre de la dette actuelle ne saurait en effet résulter de la soustraction entre les 752 millions de départ et les 132,9 millions récupérés, cette dette étant fluctuante", explique un porte-parole du Trésor public.

"Par rapport aux clubs de football qui ont une dette envers le fisc espagnol, le Trésor public a pu récupérer dans ce qui s'est jusqu'à présent écoulé de l'année 2012 une somme de 132,9 millions d'euros", explique un document envoyé mercredi par le Trésor aux médias.

Cette somme se divise en montants déjà concrètement perçus par le Trésor public et en sommes d'argent gelées qui s'élèvent au total à 55,3 millions d'euros.

Outre cet argent déjà récupéré, le Trésor public a également indiqué avoir obtenu des garanties de paiement de l'ordre de 457,1 millions d'euros.

"La politique du Trésor par rapport au football est d'empêcher la création de davantage de dette et de réduire le montant de celle préexistante afin qu'à moyen terme, les clubs se trouvent à jour de leurs obligations", explique le fisc dans ce même document.

"Pour atteindre cet objectif, le Trésor public utilisera tous les instruments que la loi met à sa disposition, repoussant les échéances de dettes pour les clubs viables et employant des moyens coercitifs et le gel de certaines sommes pour ceux qui génèrent de nouvelles dettes", conclut le document.

Cette politique s'inscrit dans la droite ligne de ce qu'avait expliqué le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy à la radio Cope mardi.

"Evidemment que les clubs de football vont payer leur dette envers le fisc et la Sécurité sociale. D'ailleurs, ils sont déjà en train de payer", avait-il alors assuré.

cle/ka/jcp

PLUS:afp