NOUVELLES
07/11/2012 06:38 EST | Actualisé 07/01/2013 05:12 EST

La question du logement sous la loupe à Montréal

La Commission populaire itinérante sur le droit au logement a consacré mercredi ses audiences à la situation à Montréal.

Cette commission itinérante, créée cet automne à la demande du Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), a entendu les témoignages parfois percutants de nombreux organismes et individus sur les problèmes d'accès à un logement décent.

Plus d'une cinquantaine de groupes et d'individus ont témoigné aux audiences de la commission à Montréal.

Bernadette Thibodeau, une infirmière de La Maison bleue, qui offre des soins de santé aux familles vulnérables dans les quartiers Côte-des-Neiges et Parc-Extension, a déclaré que les punaises de lit, les souris et les moisissures sont monnaie courante dans les appartements de ses patients.

« Les moisissures causent des toux qui durent des mois, des problèmes de rhinite allergique chez des très petits bébés de deux mois, trois mois, qui ont des difficultés respiratoires. Les cliniques sans rendez-vous continuent de prescrire des bronchodilatateurs, alors je pense qu'on pourrait avoir une action un peu plus concertée que ça », a expliqué Mme Thibodeau.

Daren Laine, une résidente du quartier Côte-des-Neiges depuis 45 ans, a raconté comment le HLM dans lequel elle vit depuis maintenant 20 ans a sauvé sa vie : « Je n'avais pas les moyens de louer un logement privé et j'étais sur le point d'être à la rue. »

Elle est maintenant membre de l'organisme Femmes du Monde, dans Côte-des-Neiges, qui demande la construction de 2500 logements sociaux sur le terrain de l'ancien hippodrome Blue Bonnets.

Le comité logement de Saint-Henri, appelé le Comité Popir, a pour sa part dénoncé le très grand nombre de petits condos qui se construisent dans le sud-ouest de Montréal, alors que les besoins sont plutôt pour des logements familiaux.

Tournée québécoise

La Commission populaire itinérante sur le droit au logement se promène partout au Québec pour documenter la situation du logement.

Montréal était son 12e arrêt. Les 14 commissaires, dont la professeure de droit Lucie Lamarche et le chercheur Simon Tremblay-Pépin, doivent déposer plus tard un rapport.

Le FRAPRU espère que l'exercice permettra de mettre en lumière des problèmes importants d'accès à des logements décents, et que le travail de la commission amènera les gouvernements à agir.

Avec un reportage de Caroline Jarry

PLUS: