NOUVELLES
07/11/2012 03:13 EST | Actualisé 07/01/2013 05:12 EST

Des célébrités américaines jubilent après la réélection de Barack Obama

WASHINGTON - De nombreuses célébrités, de Lady Gaga à Snoop Dogg, ont exprimé leur émotion sur Internet immédiatement après la réélection de Barack Obama à la présidence des États-Unis.

La star interplanétaire Lady Gaga, actuellement en tournée en Amérique latine, a jubilé en majuscules sur Twitter: «JE VIENS JUSTE DE DESCENDRE DE SCÈNE EN COLOMBIE!! FÉLICITATIONS MONSIEUR LE PRESIDENT! YES!!!YES!YES!!!».

Le chanteur pop Ricky Martin s'est également laissé aller à l'émotion. «Quelle nuit fantastique! L'amour l'emporte sur la haine!» Puis il a poursuivi en espagnol: «Je vais dormir calmement. Paix à tous».

Mariah Carey y est allée d'une chanson en ligne en hommage à Barack Obama.

Le cinéaste Spike Lee a parlé d'une «grande leçon» pour les républicains, soutenant que le pays n'est plus «dans les années 1950».

La chanteuse Beyoncé a publié une photo sur laquelle elle arbore un chandail «Texans for Obama».

L'acteur Neil Patrick Harris, de la série «How I Met Your Mother», a écrit: «Yahooooo! Encore quatre ans.»

«Ce soir, nous proclamons la liberté!», s'est exclamée l'actrice afro-américaine Pam Grier.

La chanteuse Cher et l'actrice Eva Longoria ont partagé leur profonde émotion. «Oh mon Dieu! C'est l'une des nuits les plus formidables de ma vie! Les larmes ruissellent sur mon visage! Femmes, nous avons un champion!», s'est épanchée Cher. «Mes amis et moi, on fête ça! Je suis en larmes!», a écrit l'actrice de la série «Desperate Housewives».

Le rappeur Snoop Dogg s'est contenté d'un sobre «On l'a fait!» pour évoquer la victoire de Barack Obama.

L'acteur Val Kilmer a ironisé: «Dieu merci, l'élection est terminée, Dieu merci, tout le monde est sain et sauf. C'était une course tellement serrée. Ça fait réfléchir. Faites que nos représentants travaillent ensemble et priez pour une confiance nouvelle».

Adam Levine a ironisé au sujet de Mitt Romney et de sa volonté de couper le financement de la chaîne publique PBS, qui diffuse l'émission pour enfants Sesame Street. «C'est ce qui arrive quand on menace Sesame Street», a-t-il écrit.

PLUS:pc