NOUVELLES

Conflit ethnique: Aung San Suu Kyi demande au gouvernement birman d'agir

07/11/2012 12:38 EST | Actualisé 07/01/2013 05:12 EST

RANGOON, Myanmar - La leader de l'opposition birmane, Aung San Suu Kyi, et des législateurs des partis représentant les minorités ethniques exhortent le gouvernement à déployer plus de troupes afin de ramener la paix et la stabilité dans un État occidental du pays qui a été le théâtre de violences mortelles entre bouddhistes et musulmans.

Dans une déclaration publiée mercredi, ils pressent le gouvernement d'expliquer comment il a l'intention de régler le conflit de nature ethnique qui fait rage dans l'État de Rakhine.

Selon des responsables, environ 90 personnes ont été tuées le mois dernier dans cette région, et plus de 30 000 personnes se sont retrouvées sans domicile fixe en raison des affrontements.

Ils ont insisté sur le fait que les préoccupations des belligérants — les Rahkines (bouddhistes) et les Rohingyas (musulmans) — soient entendues.

PLUS:pc